La Seine Saint-Denis veut favoriser l’implantation de PME

22
Grâce à l’action de la Sidec, la Seine Saint-Denis est devenue un département où les entreprises s’installent, des PME aux sièges sociaux de firmes mondiales. Qualité des aménagements, disponibilité du foncier à un prix raisonnable et politique d’accompagnement affirmée des entreprises expliquent ce succès.

Sidec_nov06

Cette année, la Sidec – société d’ingénierie et de développement économique – fêtera ses vingt ans. En soufflant ses bougies, Hervé Bramy, président, et Catherine Léger, directrice générale, pourront se féliciter du travail accompli, même s’ils ne sont pas du genre à se reposer sur leurs lauriers. Créé au milieu des années 80, le défi lancé à cette société d’économie mixte voulue par le conseil général de Seine Saint-Denis était de redynamiser un département particulièrement touché par la désindustrialisation. « La Sidec est née pour que le département retrouve un dynamisme économique, et ce d’autant que les lois de décentralisation donnaient des compétences au conseil général en matière d’aménagement », se souvient Catherine Léger.

 

À titre d’exemple, la Sidec a aménagé la ZAC du Cornillon Sud, la zone d’activités autour du Stade de France. Cette réalisation est emblématique à plus d’un titre. Première opération réalisée par la Sidec, son ampleur donne une idée du travail réalisé. Plus de 100 000 mètres carrés de bureaux, 42 200 pour les activités. Au total, trente entreprises représentant près de 3 000 emplois. La Sidec intervient aussi pour des projets de taille plus modeste, comme à Noisy –le-Sec où elle a racheté 7 hectares occupés autrefois pas une usine désormais démontée. À la place, la ville accueille désormais une trentaine de PME. La Sidec souhaite, en effet, accueillir les entreprises de service de grande taille mais aussi des PME et des PMI. Dès sa naissance, elle affiche une ambition : prendre son temps, pour ne pas avoir des entrepôts comme l’aurait voulu le mouvement naturel du marché, et convaincre les responsables d’entreprise.

 

Pour cela, les aménagements sont soignés. La Sidec travaille avec des architectes renommés – mais aussi avec de jeunes talents – et peut capitaliser aujourd’hui sur sa réputation d’aménageur de qualité. « Nous n’avons jamais cédé à la facilité. Quand nous voulions des parkings souterrains, on nous regardait avec scepticisme. Nous avons tenu et nous construisons de beaux espaces publics, en utilisant des matériaux simples et pérennes. De même, nous souhaitons que les promoteurs qui construisent sur nos terrains soignent la ligne de leur bâtiment, car nous attachons une grande importance à l’insertion des locaux d’activité dans l’espace urbain », explique Catherine Léger.

 

Un foncier trois fois moins cher qu’à Paris
La Sidec peut proposer des espaces de qualité, à proximité de Paris, à des prix défiant la concurrence. Et des terrains aménageables sont encore disponibles ! En outre, le département bénéficie d’une bonne desserte par les transports en commun, d’un aéroport international, de deux autoroutes majeures, et d’une main-d’œuvre qualifiée à proximité. S’installer en Seine Saint-Denis, c’est avoir une entreprise proche de ses futurs salariés. Catherine Léger n’ignore pourtant pas les problèmes, évoquant « les difficultés rencontrées à cause de la mauvaise image donnée au département. Certaines entreprises hésitent ». Il en faudrait plus pour la décourager. Elle se félicite de l’excellent bouche-à-oreille, et égraine les avantages à s’installer à Stains ou à Noisy le Sec…

 

À l’heure actuelle, la Sidec travaille à Bobigny où elle prévoit d’installer 100 000 mètres carrés de bureaux. D’ores et déjà, un premier immeuble de bureaux a été livré et rempli à 100 %, six mois après la livraison. De quoi augurer un succès comparable pour le second immeuble de 20 000 m2, dont la construction vient d’être lancée. Pour convaincre les dirigeants d’entreprise, la Sidec peut leur proposer une aide sur mesure pour trouver le terrain idoine ou les conseiller. « Souvent, les responsables de PME n’ont pas conscience de l’ampleur de la tâche que constitue la construction de leur site. Nous balisons leur terrain, pour leur éviter de commettre certaines erreurs », explique Catherine Léger. Plus qu’un aménageur, la Sidec est le partenaire des villes qui veulent dynamiser leur territoire et des entreprises qui souhaitent s’installer en Seine-Saint-Denis.