Le Manitoba, nouvel eldorado minier

9
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmjbfmtnfmzq5x2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq
D.R.
Acteur majeur de l’extraction d’or au Canada, la corporation minière Alexis Minerals espère accroître son chiffre d’affaires grâce au projet Snow Lake qui consistera à exploiter un important gisement dans le nord du Manitoba. Entretien avec François Perron, son PDG.

 

Titulaire d’un MBA de l’école HEC Montréal, François Perron, 48 ans, a notamment travaillé comme gestionnaire de portefeuille à la Caisse de dépôt et placement du Québec (2001-2006), puis à la Banque nationale (2007-2008) avant de devenir, en 2009, PDG de Golden Goose Resources. Après avoir revendu cette société fin 2010, il a rejoint Alexis Minerals au poste de PDG au mois de janvier 2011.

Commerce International : Dans quelles circonstances la corporation minière Alexis Minerals a-t-elle été fondée ?

François Perron : « Le groupe a été fondé, il y a maintenant neuf ans, par David Rigg à Toronto, où se trouve toujours le siège social de la société. L’axe principal de développement à cette époque était l’exploration d’un ensemble de propriétés situées au nord du Québec. Cette exploration a mené à la découverte de trois sites miniers, deux aurifères (or) et un cuprifère (cuivre). »

Quelle est aujourd’hui l’activité principale d’Alexis Minerals ?

F. P. : « Notre cœur de métier n’a pas changé depuis l’origine : nous sommes spécialistes exclusivement de l’extraction de minerais à forte valeur ajoutée et exerçons pour cela des métiers aussi divers que l’ingénierie, la géologie, les ressources humaines… Comme nous nous sommes rendu compte que le gisement cuprifère au nord du Québec n’était pas assez important pour que son exploitation se poursuive, nous nous sommes concentrés sur les gisements aurifères. Nous possédons au total 900 km2 de propriétés sur la structure géologique de la faille de Cadillac, région renommée pour son important potentiel minier. Pour la seule année 2012, nous devrions produire entre 18 000 et 20 000 onces d’or (environ 560 kg, ndlr). »

Pourquoi le projet Snow Lake est-il si important pour vous ?

F. P. : « Nous avons acquis des propriétés à Snow Lake, dans le nord du Manitoba, il y a maintenant trois ans. Il s’agit du redémarrage d’un actif fermé en 2005. Déjà 25 de nos collaborateurs sont basés là-bas, mais nous comptons créer en tout 250 emplois nouveaux d’ici deux ans. Les gisements aurifères de Snow Lake sont si énormes que nous devrions doubler notre chiffre d’affaires d’ici deux ans. L’objectif est d’extraire environ 80 000 onces d’or par an d’ici 2014 – ce qui nous permettrait de dépasser les 100 000 onces d’or (environ 2 800 kg d’or, ndlr) produits chaque année – et d’atteindre un chiffre d’affaires global de 150 millions de dollars canadiens (115 millions d’euros environ). »L’or est redevenu une valeur refuge pour les investisseurs. Pensez-vous que cette tendance va se poursuivre ?

F. P. : « La crise économique internationale a largement favorisé le retour à l’or comme valeur refuge pour les investisseurs et de nombreux éléments indiquent que cela va continuer encore longtemps. La croissance des masses monétaires des banques centrales les a transformées l’année dernière en gros acheteurs de métal or. Les cours mondiaux devraient donc encore monter. Le modèle économique d’Alexis Minerals devrait par ailleurs nous permettre de profiter au maximum de cette conjoncture économique favorable à l’or. Concrètement, une fois l’or extrait, nous le faisons raffiner en Suisse pour des raisons de compétences et allons ensuite sur le marché mondial, où il est coté et vendu. »

Quelles mesures prenez-vous en termes de sécurité des salariés et de protection de l’environnement ?

 

F. P. : « Au Canada, l’industrie minière est déjà encadrée par un grand nombre de normes de sécurité. Pourtant, nous essayons d’aller au-delà de ces normes et de mettre la barre encore plus haut que la loi l’exige. Cela nous permet de conserver un taux d’incidents extrêmement faible, car la sécurité demeure une de nos valeurs fondamentales. Pour ce qui est de l’environnement, nous tentons d’être au maximum proactifs en développant une toute nouvelle norme de développement durable. »

De plus amples informations sont disponibles sur le site Internet : www.alexisminerals.com.