Le programme Invest in Med toujours en mouvement

43

investmed_nov09

Le programme Invest in Med, cofinancé par la Commission européenne et le consortium MedAlliance – Anima, Ascame et Eurochambres – avance bon train. Lancé il y a dix-huit mois pour faire décoller les investissements en Méditerranée et renforcer les partenariats entre acteurs économiques des deux rives, le projet a déjà mis en œuvre 36 initiatives de coopération et 173 rencontres (réunions BtoB, formations, assistance technique…), soit une moyenne de deux événements par semaine depuis le mois d’octobre 2008. Au total, plus de 4 000 participants ont pris part à ces opérations, dont une majeure partie d’entreprises et de Chambres de commerce et d’industrie. Malgré une année 2009 marquée par la crise et la paralysie de l’Union pour la Méditerranée, la machine destinée à amorcer les investissements directs étrangers (IDE) a été lancée avec « un dynamisme sans précédent », estiment les responsables du programme. Sur les 12 millions d’euros destinés à Invest in Med, 88 % du budget a déjà été engagé. Le cœur du programme réside avant tout dans les initiatives proposées par les membres du consortium (voir Commerce International, n° 48). En avril dernier, dix-huit d’entre elles ont été sélectionnées. Parmi celles-ci, le programme Mag-Trace, mené par l’Umagri (Union maghrébine des agriculteurs), vise à « développer en Tunisie, au Maroc et en Algérie des compétences qui puissent favoriser l’adoption d’un système généralisé de traçabilité des produits agricoles et alimentaires », explique Manal Tabet, chef de projet au sein d’Invest in Med.

 

« Des missions d’assistance technique et de formation ont déjà vu le jour et un grand salon aura lieu à Tunis les 20 et 21 novembre prochain afin de tisser des partenariats technologiques et commerciaux entre les acteurs économiques de la région », précise la responsable du projet. Autre initiative ambitieuse, le projet MovieMed, lancé par la Chambre de commerce de Marseille-Provence, prétend à terme valoriser la filière cinématographique dans les pays du sud de la Méditerranée, tout en servant d’instrument marketing au développement touristique de la région. « Il s’agit d’amorcer des partenariats dans des secteurs clés », selon Manal Tanet. Ces activités souffrent d’une concurrence internationale qui est de plus en plus féroce (industrie textile, touristique, agroalimentaire…) ou qui offrent de nouveaux marchés (prestation 3D, énergie verte, TIC…). Le 8 octobre 2009, lors de la Semaine économique de la Méditerranée à Marseille, Anima et Invest in Med ont présenté deux guides sur l’activité économique des neufs pays bénéficiaires du programme : Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Israël, Autorité palestinienne, Syrie, Jordanie et Liban. Le premier vise des secteurs d’avenir en identifiant 25 marchés de niche présentant un fort potentiel d’attractivité. Le second consiste à cartographier de manière sectorielle les principaux pôles d’activités susceptibles d’intéresser les entrepreneurs de la rive nord. Après, en 2009, une baisse de 50 % des IDE, constatée par l’observatoire Anima-Mipo, les pays du sud de la Méditerranée attendent beaucoup de leurs partenaires européens. D’autant que chacun pourrait y gagner : les prévisions du FMI pour 2010 évaluent des taux de croissance supérieurs à 4 % chez la plupart des voisins du Sud. Pour consulter les guides : www.animaweb.org (cliquer sur «Publications Anima »). 

 

Plato Egypt

 

Parmi les opérations financées par Invest in Med, le programme de parrainage pour des managers de PME Égypte (Plato Egypt) réunit plusieurs partenaires pilotés par la Fédération des chambres de commerce et d’industrie de Belgique : Chamber of commerce East Flanders, Alexandria Chamber of Commerce, Confederation of Egyptian European Business Associations… Il propose des formations pratiques basées sur le partage d’expériences entre entrepreneurs et sous le parrainage de grandes entreprises. Depuis le 27 octobre et jusqu’à janvier 2011, des PME égyptiennes sont invitées à rejoindre Plato afin de participer à 10 ateliers de discussion mensuels, portant sur leur expérience et leur méthode de gestion. Là encore, de grandes entreprises – égyptiennes – seront marraines.

 

Plus d’informations sur www.invest-in-med.eu.