Le régime portugais de Sécurité sociale

168
Le régime portugais est composé de trois niveaux de protection : prévoyance, protection sociale de citoyenneté et système complémentaire de retraite. Les cotisations sont versées sur la totalité du salaire et les prestations en nature de l’assurance-maladie maternité sont financées par l’impôt. En revanche, la protection en matière d’accident du travail incombe à l’employeur.

 

Maternité-maladie
Les soins de santé sont proposés à toutes les personnes qui résident au Portugal. L’assuré choisit le médecin généraliste ou le spécialiste d’un centre de santé ou parmi ceux qui sont conventionnés. Il ne fait pas l’avance des frais, mais paie un ticket modérateur. Le patient est libre de choisir un établissement de soins parmi les hôpitaux publics et les établissements agréés par le ministère de la Santé. L’hospitalisation est gratuite en salle commune et en chambre individuelle lorsqu’elle est prescrite par le médecin. La prise en charge des médicaments est assurée compte tenu de la maladie du patient. La prise en charge varie de 20 à 100%. Concernant la maternité, les soins de santé dispensés à la mère sont assurés dans les mêmes conditions que dans le cadre de l’assurance-maladie. La mère a droit à un congé de 120 jours, dont 90 jours après l’accouchement. Une indemnité de maternité est versée pour un montant égal à 100 % du salaire journalier.

 

Accidents du travail et maladies professionnelles
Les accidents du travail sont assurés par les compagnies d’assurances auprès desquelles les employeurs sont tenus de s’affilier pour leurs salariés. Quant aux maladies professionnelles, les soins sont dispensés par les centres de santé placés sous la tutelle du service national de la santé. Par ailleurs, l’indemnité journalière est égale à 70 % du salaire journalier. Concernant les maladies professionnelles, après 12 mois de perception de l’indemnité journalière le montant de celle-ci est égal à 75 % du salaire de référence.

 

Pensions
Le régime de retraite actuel fondé sur la répartition a été transformé en un régime à plusieurs piliers basé pour partie sur la répartition et la capitalisation avec pour conséquence la baisse du montant de la pension de base de 10 à 20 % pour les années à venir.

 

Chômage
L’intéressé doit avoir exercé une activité salariée pendant au moins 450 jours dans les 24 mois qui précèdent le chômage. Le montant journalier de l’allocation-chômage est égal à 65 % du salaire moyen journalier des 12 mois précédant le début du chômage dans la limite maximale de 3 fois l’indice des appuis sociaux (IAS = 419, 22 euros). Le montant minimum correspond au montant de l’IAS. La durée du versement de l’allocation dépend de l’âge des assurés et de la durée de la carrière contributive.

 

Prestations familiales
Les allocations familiales sont versées en fonction du revenu familial, de l’âge de l’enfant et de la composition du ménage. Les revenus de la famille ne doivent pas dépasser cinq fois l’IAS. Les allocations familiales sont versées en faveur des enfants résidant au Portugal et servies jusqu’à 16 ans. La limite d’âge peut être reculée jusqu’à 24 ans en cas de poursuite d’études ou de handicap.