10551069_10203767695648226_75362208537131392_n
A ce jour, l’Europe est-elle un échec ? L’Europe reste assurément sur un goût d’inachevé. Causes et raisons.

 

 

« Nous » avons crée l’Europe. Pourquoi cette appellation unique ? L’Europe, avec 28 politiques divergentes et une monnaie unique, est une aberration.

 

L’idée de la création de l’Europe était à la base de pouvoir concurrencer le marché américain. Nous en sommes à ce jour bien loin car avec 28 politiques divergentes et une monnaie unique nous sommes tous voués à l’échec.

 

Prenons l’exemple de l’exportation. Comment expliquer que les entreprises allemandes ont des subventions bien plus importantes que les entreprises françaises ? Comment expliquer que le système de la santé diverge par rapport aux Italiens, ou Espagnols ? Comment expliquer que certains pays européens tels que la France ont une fiscalité draconienne alors que d’autres sont plus avantagés ?

 

Si nous continuons à adopter une politique divergente en termes de système social et fiscal, mais que nous conservons une monnaie unique, cela ne peut que mener les 28 de l’Europe au pied du mur. Preuve en est de la Grèce qui a une politique bien à elle et dont la monnaie est l’Euro. La mauvaise gestion économique de ce pays a engendré la chute de l’Euro et bien entendu par définition la chute des 27 autres pays européens.

 

Nous sommes à ce jour bien loin de notre exemple de départ que sont les Etats-Unis d’Amérique. En effet, 50 Etats, un président unique, une politique de santé, un système fiscal unique, un système de retraite unique, etc… Lorsque les Etats Unis votent une loi, cela retentit comme un boulet de canon. Elle reflète une force, celle d’une union véritable.

 

Alors pour quelles raisons ne souhaite t-on pas terminer notre Europe ? Ou ne veut-on pas ? L’évidence est là : nos 28 chefs de gouvernement souhaitent certainement dans un intérêt individuel et personnel rester maitres à bord. Cela arrange certainement tous les gouvernements en place mais le drame est que cela dessert l’ensemble de nos entreprises qui exportent et qui sont confrontées à des normes douanières différentes d’un pays à l’autre. Quand pour rendre nos entreprises plus fortes il faut faciliter le passage aux frontières. Quand une entreprise européenne souhaite transporter sa marchandise en Croatie, au Portugal ou ailleurs, il ne devrait y avoir aucun obstacle, aucune embuche, aucune entrave.

 

Quand va-t-on élire un président unique avec un système social unique, un système économique unique, un système douanier unique ? N’ayons pas peur des mots, et basé sur un système américain.