L’Égypte tente de relancer son économie touristique

37

À la question « Les élections qui auront lieu l’an prochain en Égypte ne risquent-elles pas de dissuader les touristes de retourner dans le pays ? », Mounir Fakhri Abdler Nour, ministre du Tourisme égyptien, a répondu: « Il y aura bien des élections en France en 2012 et elles ne devraient pas empêcher les touristes de venir dans ce pays ! ». Le ton est donné : les autorités égyptiennes préfèrent l’humour à la polémique et se persuadent que l’activité touristique repartira de plus belle en 2012. La révolution égyptienne entamée le 25 janvier dernier, mais aussi les performances exceptionnelles enregistrées l’année précédente ont largement contribué à transformer 2011 en année cauchemar pour le tourisme égyptien.

De janvier à août, avec près de 6 millions de visiteurs, l’activité touristique de l’Égypte a régressé de 36,3 % et la fréquentation hôtelière de 32 %, soit 64 millions de nuitées contre plus de 94 millions à la même période en 2010. La chute de l’ancien président Hosni Moubarak et le relatif retour au calme ont toutefois permis une légère amélioration en cours d’année. Alors que le pays enregistrait une diminution des entrées touristiques de 45,3 % au premier trimestre, celle-ci était limitée à 35,4 % au second. L’Europe demeure de loin le premier marché : la Russie arrive en première position avec 944 677 visiteurs (- 45,4 %) suivie du Royaume-Uni avec 701 861 touristes (- 27,5 %), de l’Allemagne avec 558 553 personnes (- 33,3 %), de l’Italie avec 361 402 touristes (- 54,5 %) et de la France avec 230 443 visiteurs (- 42,7 %).

Pour relancer l’activité, le ministère du Tourisme égyptien a fait confiance à l’agence Léon Travel et Tourisme qui a conçu la campagne de publicité « Sourires d’Égypte ». Lancée dans la presse nationale française (Le Figaro et Libération) le 27 septembre dernier, cette campagne dotée d’un budget de 3 millions d’euros se prolongera jusqu’au 17 octobre dans trois quotidiens de la presse nationale (Le Figaro, Le Monde et Libération), 42 titres de la presse régionale, sur Internet et sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube…). Portée par l’accroche « L’Égypte vous sourit, souriez-lui en retour », elle vise à souligner la qualité et la gentillesse de l’accueil dans tout le pays. L’enjeu est de taille : le tourisme fait vivre un Égyptien sur cinq…