Les charges sociales : le fardeau fiscal français

16
Les entreprises étrangères qui viennent s’implanter en France mesurent à quel point la France est rude pour les entreprises, notamment en matière de charges sociales.
L’OCDE a publié aujourd’hui jeudi 3 décembre son étude annuelle 2014 qui classe l’hexagone en deuxième position parmi les pays développés en ce qui concerne les prélèvements obligatoires. Un rang décevant malgré la création du CICE et la baisse d’impôt sur le revenu.

 

Les efforts de réduction fiscale du gouvernement n’ont en rien amélioré le niveau de la France par rapport aux prélèvements obligatoires, qui selon l’OCDE, s’élèvent à 45,2 % du PIB en 2014. L’OCDE a en effet publié aujourd’hui jeudi 3 décembre, son étude annuelle 2014 plaçant la France en deuxième position des pays développés, comme en 2013, enregistrant même une hausse de 0,2 point par rapport à l’an passé, et se situant largement au dessus de la moyenne OCDE qui est de 34,4 %. Le pays le plus éprouvant fiscalement est le Danemark avec un taux de 50,9 %.

Les charges sociales : le fardeau fiscal français

Le handicap fiscal prépondérant de la France, responsable de son mauvais classement dans cette étude de l’OCDE correspond bel et bien aux charges fiscales. Un lourd fardeau qui, malgré les efforts du gouvernement ces deux dernières années, pèse inlassablement dans la balance fiscale jusqu’à augmenter de 0,2 % les prélèvements obligatoires.

En effet, les charges sociales représentent 37 % des prélèvements obligatoires (soit 352 milliards d’euros), un chiffre très supérieur à la moyenne de l’OCDE qui se situe à 8 %.

L’existence du CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), entré en vigueur au 1er janvier 2013, qui a opéré une baisse d’impôts de 6,5 milliards d’euros pour les entreprises, et la baisse d’impôt sur le revenu n’auront pas empêché cette augmentation des prélèvements obligatoires.

En effet, la France ne peut pourtant que se réjouir du taux des prélèvements de l’impôt sur les sociétés qui est de 6 %, tandis que la moyenne OCDE monte à 22 %. De son côté, l’impôt sur le revenu se situe au même niveau que ses voisins de l’OCDE.

 

commerce international, actu-cci.com.