Les entreprises de proximité asphyxiées par une fiscalité galopante

24
Image%2027
L’Union professionnelle artisanale (UPA) a lancé depuis le 13 novembre dernier, une campagne pour défendre les entreprises de proximité. « Toutes les heures, c’est six entreprises qui disparaissent » a martelé en conférence de presse son président Jean-Pierre Crouzet. Pour mieux marquer les esprits, l’organisation patronale a également mis en ligne une vidéo choc sur Youtube. En la publiant, Commerce International soutient ce combat.

 

 

 

 

Ils se sont fait baptiser les Sacrifiés. Ces commerçants de proximité qui voient leur vie mise en péril par des prélèvements fiscaux de plus en plus lourds se mobilisent, à l’initiative de l’Union professionnelle artisanale (UPA), depuis le 13 novembre dernier. « Les entreprises de proximité sont asphyxiées par l’accumulation de prélèvements supplémentaires :  1,1 milliard d’euros en 2013, 1,2 milliard en 2014 », a rappelé Jean-Pierre Crouzet, le président de l’UPA.  L’opération dure jusqu’à la fin du mois.

 

Revendications

 

 

A travers la vidéo ci-dessus et une pétition, l’UPA revendique plusieurs réformes. Premièrement, pour limiter le coût du travail au profit de l’emploi, l’organisation patronale demande la suppression par le gouvernement dès 2014 la cotisation d’allocations familiales des entreprises (5,40% du montant du salaire) et la recherche d’autres sources de financement de la politique familiale (CSG, TVA ?). Ensuite, elle exige, pour mettre fin à la surtaxation des travailleurs indépendants, que les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu de ces chefs d’entreprise  soient sur la partie correspondant à la rémunération du chef d’entreprise, excluant ainsi de l’assiette les bénéfices réinvestis.

 

Pour plus de renseignements : http://www.upa.fr/index.php