Les expatriés et leur famille peuvent compter sur le CNED

16

Premier opérateur de formation tout au long de la vie en Europe et dans le monde francophone, le Cned se doit de dispenser le meilleur service public de formation initiale (école, collège, lycée et université) en France, mais également dans le reste du monde du fait de son statut d’établissement public du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Le centre propose ainsi ses cours aux quelque 14 000 enfants d’expatriés qui souhaitent suivre leur scolarité selon le système d’éducation national français, depuis la grande section de maternelle jusqu’au bac, voire jusqu’au BTS (Brevet de technicien supérieur). Ces cours peuvent être suivis à domicile ou « en présence », au sein d’écoles françaises accréditées par l’AEFE(1) (Agence pour l’enseignement français à l’étranger), ou par la Mission laïque française(2) (MLF). « Nous proposons également des cours adaptés aux différentes situations dans lesquelles peuvent se retrouver les enfants résidant hors de France, comme des cours à la carte, des compléments d’enseignement et du soutien scolaire, explique Bruno Viale, adjoint au directeur commercial du Cned. »

 

Avec les cours à la carte, un enfant scolarisé dans une école américaine pourra ainsi suivre les matières principales enseignées en France qui lui permettront de réintégrer le système éducatif français sans trop de difficultés. Les compléments d’enseignement, eux, permettent aux enfants scolarisés en lycée français de suivre des cours qui n’y sont pas dispensés, par exemple l’italien en langue vivante 2. Les notes obtenues seront intégrées à leurs bulletins de note. Enfin, le dispositif AtoutCned propose une offre de soutien scolaire utile à l’étranger, où le soutien à domicile n’est pas aisé à trouver.

 

 

 

Des publics différents en fonction de l’offre

 

Dans le cadre de l’enseignement à distance du français langue étrangère (FLE), les élèves sont des professeurs de français à l’étranger qui souhaitent acquérir un certain nombre d’outils didactiques pour leur formation professionnelle (Pro FLE), ou des personnes désirant se lancer dans l’enseignement de la langue aux populations locales non francophones, comme c’est le cas de nombreux époux ou épouses d’expatriés. Il leur est alors possible de choisir entre le cursus universitaire de FLE traditionnel et le DAEFLE (diplôme d’aptitude à l’enseignement du FLE), qui permet de donner des cours dans les Alliances françaises(3), les Instituts français(4) et les centres de langues. Par ailleurs, du fait de la mondialisation économique, de plus en plus de Français créent des entreprises – plateformes téléphoniques ou autres – à l’étranger. Ils ont alors besoin d’embaucher des salariés ayant un certain niveau de français, niveau garanti par les préparations aux certifications en FLE que propose le Cned, à savoir le DILF (diplôme initial de langue française), le DELF (diplôme d’études en langue française) et le DALF (diplôme approfondi de langue française).

 

 

 

Le transfert de savoir-faire

 

C’est sans doute l’offre de formation la moins bien connue du Cned, mais l’ingénierie de formation à distance est un atout incontestable de l’établissement dans sa volonté de se développer à l’international, grâce notamment aux 70 années d’expérience qui sont les siennes. Dans de nombreux pays, notamment d’Afrique francophone, le Cned transfère ainsi son savoir-faire à d’autres structures qui souhaitent elles-mêmes mettre en place des formations à distance, ce qui implique une logistique particulière : plates-formes, tuteurs formés etc. « Nous sommes également en mesure de proposer des formations en réponse aux besoins spécifiques des grandes entreprises, ajoute Bruno Viale. Prenez l’exemple d’un équipementier automobile installé à l’étranger qui aura besoin de former son encadrement, sans avoir le temps ni les moyens de réaliser cela, lui-même… Le Cned peut s’en charger pour lui, avec des solutions adaptées, BTS industriel en l’occurrence, ou simplement quelques modules de ce BTS, cours en présence à partir d’un certain nombre de participants, cours à distance, etc. Une offre sur mesure, donc ».

 

 

 

(1) L’AEFE est un établissement public national chargé de piloter, soutenir et animer le réseau mondial des établissements d’enseignement français.

 

(2) Association loi de 1901, la MLF gère des écoles, des collèges et des lycées hors de France. Son but est la diffusion à travers le monde de la langue et de la culture françaises.

 

(3) L’Alliance française est une organisation dont l’objectif est de faire rayonner la culture française à l’extérieur de la France à travers notamment l’enseignement du français.

(4) L’Institut français est un établissement public dont l’objectif est la promotion de l’action culturelle extérieure de la France.