Les persécutions anti-chrétiennes dans le monde

35
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmtjfntvfodqwx2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq
D.R.
L’auteur fait un état des lieux des persécutions anti-chrétiennes, richement documenté et illustré de témoignages de victimes et d’agresseurs

Si le concept d’islamophobie est devenu ces dernières années un thème récurrent dans les médias du monde entier, celui de christianophobie ne semble presque pas avoir droit de cité. La persécution de chrétiens à l’échelle planétaire est pourtant une réalité : c’est ce que démontre dans son dernier ouvrage Alexandre del Valle, géopolitologue réputé pour ses essais sur le terrorisme islamiste et les relations entre la Turquie et l’UE (1).

 

Richement documenté et truffé de témoignages de victimes et d’agresseurs, Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd’hui ? La nouvelle christianophobie recense toutes les formes de persécutions anti-chrétiennes à travers le monde, de l’insulte banale à l’assassinat pur et simple en passant par les législations liberticides, les viols, les pogroms et les incendies d’églises. Et contrairement aux idées reçues, ces persécutions sont loin d’être le fait du seul monde arabo-musulman : l’auteur montre que certains pays à majorité bouddhiste ou hindouiste possèdent en réalité un arsenal de lois anti-chrétiennes et ont vu les actes de violence physique envers les chrétiens se multiplier ces dernières années. On est bien loin de l’image d’Épinal pacifiste de ces deux religions…

 

Outre les extrémismes religieux, les chrétiens subissent aussi des brimades dans les pays communistes (Chine, Corée du Nord, Cuba…) qui prétendent pourtant pratiquer l’ouverture. Alexandre del Valle explique par ailleurs que les hystéries anti-chrétiennes sont alimentées à l’échelle mondiale par une culpabilité à la mode consistant à faire payer aux « blancs occidentaux » pêle-mêle les croisades, la colonisation ou la guerre en Irak, comme si les autres religions étaient ex-emptes de tout reproche. Cette culpabilité existe surtout dans les pays à majorité chrétienne où l’affaire d’un cimetière profané n’intéresse plus personne du moment qu’il est chrétien et ce alors même que des chrétiens sont persécutés jusque sous les yeux des Européens (assassinats de Serbes orthodoxes par les extrémistes de l’UCK au Kosovo).

 

Alors que certaines élites bien-pensantes n’ont d’yeux que pour les révolutions arabes et que le Sud-Soudan accède enfin à l’indépendance après le génocide des chrétiens au Darfour, ce livre vient heureusement rétablir quelques vérités, chiffres à l’appui, et attirer l’attention sur le sort de personnes massacrées en raison de leur appartenance religieuse dans des pays encore loin de mériter le titre de démocraties.

 

(1) Alexandre del Valle est éditorialiste au quotidien France Soir, chercheur associé à l’Institut Choiseul et professeur en relations internationales à l’Université Paul-Verlaine de Metz.

 

Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd’hui ? La nouvelle christianophobie d’Alexandre del Valle, Maxima Laurent du Mesnil Éditeur, mai 2011, 360 pages, 23,80 euros, www.maxima.fr