Les rosés de Saint-Pourçain

28

Le vignoble de Saint-Pourçain occupe au total 2% des surfaces agricoles de ce département auvergnat, qui est surtout voué à l’élevage bovin et est réputé pour ses forêts de chênes (Tronçais) où viennent s’approvisionner les tonneliers.

 

La coopérative de l’Union des vignerons de Saint-Pourçain, fondée en 1952, soit un an après le classement de la zone en VDQS (Vins délimités de qualité supérieure), compte en tout 80 vignerons qui cultivent une superficie de 420 hectares en Appellation d’origine protégée (AOP). Pour les vins rouges et les vins rosés, le gamay est le cépage qui occupe la plus grande partie des parcelles avec 200 hectares, devant le pinot noir et ses 100 hectares. Pour les vins blancs, le tressalier (30 hectares) cépage autochtone, s’assemble à merveille avec le chardonnay (90 hectares). Le gamay se prête bien à la production de rosés tendres et gourmands comme le Saint-Pourçain Gris et la Réserve Spéciale, plus dynamique, qui a été sélectionnée parles magasins Monoprix.

 

Pour le millésime 2011, les vendanges se sont étalées du 2 au 21 septembre, soit avec trois semaines d’avance, surtout par rapport à 2010. Cette précocité est due au printemps particulièrement chaud et sec qu’a connu la France cette année, d’où un rapide démarrage de la végétation. Les jus sont concentrés, très aromatiques, avec un bel équilibre entre les sucres et l’acidité. Selon Sylvain Miniot, œnologue de la Cave de Saint-Pourçain et présent au sein de la coopérative depuis 1990, il s’agit d’un « très bon millésime, parmi les cinq à six meilleurs des vingt dernières années ». Le Saint-Pourçain Gris 2011 et la Réserve Spéciale Saint-Pourçain Rosé 2011 sont tous deux constitués à 100 % de gamay et issus de vignes âgées de 20 à 40 ans. Le Saint-Pourçain Gris 2011 est élevé cinq mois sur lies fines en cuves inox et présente une robe très pâle aux reflets rose saumon. Rond et fruité en bouche, il se caractérise par des arômes de fruits blancs (pêche, abricot) et rouges (framboise), avec une pointe florale de rose (prix public TTC: 6,10 euros).

 

La Réserve Spéciale Saint-Pourçain Rosé 2011 a, pour sa part, été élevée six mois en cuves inox et présente une robe plus foncée. Elle offre des arômes de peau de poire, de kirsch et de fruits rouges, une belle légèreté d’ensemble et une longueur en bouche des arômes de fruits (prix public TTC indicatif : 6 euros).

 

De plus amples informations sont disponibles sur le site Internet suivant : www.vignerons-saintpourcain.com