L’immobilier mauricien, le nouvel investissement stratégique français

9
Villa%2001-nuit
Ce joyau étincelant dans les eaux turquoises de l’Océan indien qu’est l’Ile Maurice n’est pas qu’un havre de paix et de tourisme. L’investissement immobilier y devient l’affaire française en raison, notamment de ses avantages en matière de fiscalité, réformée depuis octobre dernier. Pas d’impôt sur les droits de succession, pas de taxe sur la plus-value, pas de restriction sur le rapatriement des bénéfices, dividendes et capitaux. Un vrai paradis…

Ce joyau étincelant dans les eaux turquoises de l’Océan indien qu’est l’Ile Maurice n’est pas qu’un havre de paix et de tourisme. L’investissement immobilier y devient l’affaire française en raison, notamment de ses avantages en matière de fiscalité. Pas d’impôt sur les droits de succession, pas de taxe sur la plus-value, pas de restriction sur le rapatriement des bénéfices, dividendes et capitaux.  

En 2013, selon la Banque de Maurice, la France arrive, avec 90 millions de dollars, en tête des pays étrangers qui investissent à l’Île Maurice pour un total de 317 millions de dollars. Satisfaisant un grand nombre d’exigences grâce à la réunion d’un climat tropical, d’une beauté littorale, d’une gastronomie française haut de gamme, d’un coût de la vie abordable, celle que l’on appelait autrefois l’îsle de France devient un lieu d’investissement stratégique.

 

Le rapport de la Banque montre que les capitaux ont été majoritairement placés dans l’immobilier, grâce aux fameux projets de « Real Estate » ou « Integrated Resort Scheme » ou encore ceux concernant les programmes d’hôtels. Ainsi, le groupe Pam Golding Properties qui a vendu des propriétés à hauteur de 100 millions de dollars en 2013 crée un Parc de Mont Choisy Golf and Beach Estate  très prometteur. Situé entre le village touristique animé de Grand Baie et la superbe plage de Mont Choisy, l’engouement international que suscite ce projet repose sur le fait que ce soit le seul domaine de golf côtier du secteur. Mais les investisseurs pourraient bien se laisser séduire par une des 30 luxueuses villas de l’AO Luxury Residence, dans le Nord, ou bien encore une des quatorze unités des Lataniers Bleus, dans l’Ouest.

 

Une politique fiscale encourageante

  

In fine, il n’y a pas de secret de polichinelle autour de ces succès, expliqués principalement par des avantages fiscaux extraordinaires. « Pas d’impôt sur les droits de succession, pas de taxe sur la plus-value… Depuis octobre dernier, la législation fiscale a changé, explique Nicolas Emmanuel, patron de http://immobilier-maurice.net, basé à Paris qui s’intéresse aux investisseurs français pour leur vendre des biens mauriciens. Aujourd’hui, cette île de 1,2 millions d’habitants répartis sur 1900 km carrés est très intéressante. Pour 150 euros, on loue un 50 mètres carrés au bord de la mer… La qualité de vie, l’aspect politique et économique y sont pour quelque chose. L’investissement locatif tout particulièrement, est très rentable. Si vous achetez pour un bien à partir de 500,000 $, vous devenez résident mauricien Et  la limite minorante pourrait bien passer à 250,000 $ en mai prochain, d’après les annonces actuelles du gouvernement. »