L’interim management devrait croître d’environ 25 % à l’horizon 2010

35

rh_juil07

Société de conseil belge opérant dans l’ensemble du Benelux, mais également dans le Nord de la France, FINBRAIN-ITC réalise depuis plusieurs années des missions de consulting auprès des entreprises, et ce sur tous les aspects de la fonction financière : préparation de fusions-acquisitions ou de restructurations de capital, gestion de trésorerie, risk management, audit, etc. À côté de ce pôle Consulting, FINBRAINT-ITC a développé un pôle Formation. « Nous assurons des formations courtes et très opérationnelles, par exemple sur la gestion du risque de change, mais également des formations plus académiques au sein d’écoles de commerce et d’universités », explique Jean-Claude Jossart, Managing Director de FINBRAIN-ITC. Spécialiste reconnu des métiers de la gestion et de la finance, ayant mené avec succès de nombreuses missions auprès d’entreprises de tous secteurs et de toutes tailles, FINBRAIN-ITC a décidé d’aller au-delà du consulting en proposant des services d’intérim management, une activité qui consiste à mettre un manager de transition à disposition d’une entreprise pour un laps de temps déterminé, de 3 à 9 mois généralement.« Il s’agit de managers chevronnés, sélectionnés par nos soins, dont la vocation est d’aider l’entreprise à résoudre un problème de transition. Ce sont des managers de haut niveau, expérimentés dans l’un ou l’autre domaine particulier des finances, de la logistique ou des technologies financières, capables de traduire leurs idées en projets et de les exécuter. »

 

De nombreuses circonstances justifient le recours à un intérim manager. Il peut s’agir d’une situation de crise nécessitant la mise en place d’un programme complet de redressement, mais un intérim manager peut également s’imposer lorsque l’entreprise veut mener à bien un projet spécifique requérant une compétence très pointue qu’elle ne possède pas en interne ou pour faire face à un accroissement temporaire d’activité, ou encore pour attendre l’arrivée d’un cadre nouvellement recruté. « L’intérêt pour l’intérim management est croissant parce qu’il offre la possibilité, dans un contexte économique qui nécessite toujours plus de réactivité, de trouver des experts immédiatement opérationnels et spécialement formés à la gestion de ce type de projets. Des compétences “ à la carte ” qui permettent en outre une meilleure maîtrise des coûts, les missions étant limitées dans le temps. Les occasions de recourir à l’intérim management sont de plus en plus nombreuses, et tout particulièrement dans le domaine comptable et financier avec notamment l’apparition des nouvelles normes comptables et la recrudescence des restructurations ou des fusions-acquisitions », précise Jean-Claude Jossart. Les avantages de l’intérim management sont en effet patents. « Les managers que nous détachons dans les entreprises peuvent commencer en quelques jours avec des formalités réduites en début et fin du contrat. Ils sont le plus souvent surqualifiés et apportent une expérience considérable pour trouver une solution aux problèmes de l’entreprise. Ils exécutent leurs tâches de manière efficace et rapide. Ils peuvent transférer leurs compétences, contacts et expérience aux autres collaborateurs de l’équipe, qui pourront en faire bon usage longtemps après leur départ », estime Vincent Duquesne, Managing Partner de FINBRAIN-ITC. Des arguments qui expliquent le succès croissant de l’intérim management : cette activité devrait croître d’environ 25 % à l’horizon 2010.