L’IUT entreprises de l’Université de Nice-Sophia Antipolis: le partenariat gagnant

10

nice_nov09

« Chaque année, nous recevons 15 000 demandes pour 1 500 places », amorce Henri Alexis avec une fierté non dissimulée. Une preuve du succès et de la notoriété de cette composante de l’université de Nice-Sophia Antipolis qui a délivré ses premiers diplômes en 1972 et est devenue en quelques décennies un acteur incontournable du tissu économique de la région PACA. À la croisée de l’enseignement universitaire et de la spécificité des milieux professionnels, l’établissement délivre des diplômes qui sont à la fois habilités par le ministère de l’Éducation nationale et portés par le monde professionnel. « Chaque année, l’IUT Nice-Côte d’Azur ouvre de nouvelles formations pour suivre au plus près les changements de l’environnement professionnel, ajoute le directeur. Pleinement engagé dans la voie du LMD européen (licence, master, doctorat), l’IUT crée des licences professionnelles dans les secteurs d’activités à fort potentiel de développement. » L’IUT s’étend sur quatre sites géographiques (Nice, Sophia-Antipolis, Cannes et Menton) et à dix départements organisés autour de domaines d’activités des secteurs secondaire et tertiaire. Et Henri Alexis d’énumérer : « Des domaines aussi variés que la gestion des entreprises et des administrations, l’informatique, les techniques de commercialisation, l’électronique, l’information et la communication, les réseaux et télécommunications, la qualité, la statistique et le traitement des données ou encore la commercialisation des activités touristiques et les carrières sociales. »

 

L’IUT constitue un système original dans le sens où il allie les enseignements fondamentaux et les disciplines technologiques. Pour y parvenir, l’établissement associe les enseignants-chercheurs, les enseignants du second degré et les intervenants de l’entreprise, offrant ainsi aux étudiants un encadrement rapproché et la fréquentation de l’entreprise. En effet, le diplôme universitaire de technologie (DUT), obtenu à l’issue d’un cycle d’enseignement supérieur de deux ans, prépare à des fonctions immédiates, mais également, selon les objectifs de l’étudiant, au dépassement de celles-ci par une adaptabilité aux évolutions des techniques, à la poursuite d’études. L’admission des étudiants se fait soit sur dossier avec parfois un entretien, soit par validation des acquis de l’expérience. Au nombre de 115 actuellement en France, les IUT forment 131 000 étudiants et sont tous constitués de départements d’enseignement correspondant à 24 spécialités : 16 du secteur secondaire et 8 du secteur tertiaire. « Notre mission essentielle consiste donc à faciliter l’intégration professionnelle à Bac + 2 (DUT), notamment à travers des relations privilégiées avec d’importantes entreprises régionales et nationales », explique à son tour Jean-Christophe Boisse, délégué du directeur et chargé des relations entreprises.

 

« Les formations en alternance, la formation continue, mais aussi les formations à l’étranger renforcent les possibilités d’embauche des étudiants. Par ailleurs, nous offrons de nouvelles licences professionnelles qui apportent, en une année supplémentaire sanctionnée par un diplôme national Bac + 3, la spécialité nécessaire à une adaptation professionnelle immédiate. Un gage supplémentaire de réussite – et de sécurité – dans un contexte économique difficile. » Selon Jean-Christophe Boisse, « ces formations permettent, à travers des stages de plusieurs semaines ou des séquences d’alternance, d’insérer directement les jeunes dans le milieu professionnel à des postes à responsabilité. Enfin, nous veillons à préparer les étudiants, à travers des parcours spécialisés, à des poursuites d’études dans des masters ou de grandes écoles. » Grâce aux accords Erasmus, tout étudiant inscrit à l’IUT peut au cours de son cursus réaliser une partie de ses études ou son stage à l’étranger. L’expérience internationale est aujourd’hui un plus significatif pour tous les étudiants entrant dans la vie active. Les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité, sont à la recherche de profils internationaux. Au-delà des compétences techniques acquises durant l’enseignement, la maîtrise d’une langue étrangère est un outil indispensable de nos jours. Dans ce sens, l’IUT accompagne l’étudiant dans ses démarches et favorise son intégration grâce à ses nombreux partenariats avec les universités étrangères : États-Unis, Canada, Amérique du Sud, Cambodge, etc.