P.Boniface, créateur de l’IRIS : « Les BRICS sont anti-dollar »

22

Le sommet de Fortaleza s’est terminé, avec la création d’une nouvelle banque de développement notamment. Vladimir Poutine estime que les BRICS ont pris un nouveau souffle. Et vous ? 

Avec le 6e sommet des BRICS à Fortaleza au Brésil, on a eu un sommet « anti-dollar »… Ces pays gardent une croissance forte. La lutte contre leur sous-représentation au FMI leur donne une certaine visibilité.

Enfin, une transition s’est opérée depuis que la Russie a été exclue du G8. Cela a permis aux Brics de prendre plus d’importance. Maintenant, les groupes importants sont le G7 ou les BRICS.

 

Quand et par qui ont été créés les BRICS ?  

Ils ont été créés en 2001 par la banque Goldman Sachs. A l’origine, c’était le BRIC, sans l’Afrique du Sud. Celle-ci s’est rajoutée en 2011. L’idée, était de rassembler des pays qui étaient appelées à connaître un développement rapide.

 

Ce groupe a-t-il une chance de résister au temps ? 

Oui, même si aujourd’hui les pays du BRICS ont plus de divergences que de ressemblances. Et puis certains, comme le Brésil et la Chine sont en concurrence. Mais  je crois que ce groupe a de bonnes chances de s’agrandir encore avec l’arrivée de nouveaux pays.