Pérou: le boum de la construction

33
Le Pérou a l’allure d’un immense chantier depuis plusieurs années, pour le plus grand bonheur des entreprises de construction.

Qu’il s’agisse de grands immeubles poussant comme des champignons aux quatre coins de Lima, du goudronnage de routes au milieu de la forêt amazonienne ou encore de l’installation de services de base dans les quartiers pauvres… Le Pérou a l’allure d’un immense chantier depuis plusieurs années, pour le plus grand bonheur des entreprises de construction. Bénéficiaire direct du bien-être général de l’économie et des grands investissements réalisés notamment dans le secteur minier, le secteur enregistre depuis 2004 une période d’expansion continue et des taux de croissance massifs (+16 % en 2008). Conséquence de la crise financière internationale, les résultats ont été moins spectaculaires en 2009 et ne devraient augmenter « que » de 5 %, « mais on continue de croître et l’on prévoit une croissance au moins aussi forte pour 2010 », souligne Walter Piazza, le président de la Chambre péruvienne de la construction (Capeco). « Le grand attrait du Pérou est qu’au niveau des infrastructures, il y a tout à faire, insiste-t-il. Il faut développer les aéroports, les ports, les routes… » Autre axe prometteur longtemps laissé de côté : la construction de logements sociaux. Dix-neuf projets ont notamment été lancés par des entreprises privées dans l’ensemble du pays, représentant un investissement de 1 400 millions de soles (324 millions d’euros) sur les trois prochaines années.