Ces derniers mois les ventes de voitures électriques ont particulièrement augmenté dans l’ensemble des pays du continent européen, mais la France ne fait pas parti, pour le moment, des pays précurseurs dans ce domaine et n’a toujours pas passé la seconde.

Le million de voitures électriques circulant en Europe a enfin été atteint après notamment une augmentation de plus de 40 % des ventes au premier trimestre de l’année 2018. Un seuil significatif que la Chine a dépassé depuis un an déjà, mais que les Etats-Unis n’ont toujours pas franchi, puisque le nombre de voitures électriques en circulation au pays de l’Oncle Sam tourne autour de 800 000. Autant dire que cela ne devrait pas tarder chez eux non plus, notamment via leur constructeur phare Tesla.

Vers un nouvel ère (d’autoroute) 100% électrique ?

La société d’analyses EV-Volumes, prédit même que 1,35 million de voitures électriques circuleront dans l’Union européenne, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein avant la fin de l’année 2018.

C’est d’ailleurs dans le Nord de l’Europe, en Norvège notamment que c’est un véritable succès. Là-bas les Tesla se croisent très régulièrement sur les routes, que ce soit dans les grandes villes ou en campagne, et les stations services y sont toutes équipées de borne de rechargement électrique. 1 voiture sur 9 achetée là-bas est une Tesla et le pays viking domine largement les ventes de voitures électriques sur le continent, avec 36 500 ventes et 37 % des nouveaux acheteurs cette année. D’autres pays européens confirment de bons chiffres de vente comme les Pays-Bas et le Danemark, mais aussi l’Allemagne qui, avec le plus vaste marché automobile européen, ne va pas tarder à rattraper la Norvège très probablement avant la fin de l’année.

La France patine dans ce domaine

En France néanmoins l’enthousiasme pour la voiture électrique est plus contenue, et on constate un faible taux de croissance de vente de véhicules électriques. Moins de 2 % des ventes de véhicules en France concerne les voitures fonctionnant uniquement avec une batterie et son taux de croissance tourne, en 2018, seulement autour des 12 %.

La France n’est évidemment pas le seul pays en retard dans ce domaine mais dans l’ensemble les chiffres de vente de véhicules électriques en Europe sont positifs et donc particulièrement encourageants pour l’avenir.