Recrutement – Partenaire d’embauche

13

 

Aller à la rencontre de ses inter­locuteurs, s’engager et offrir la meilleure qualité de service possible. Tel est le nouveau credo de l’Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC) (1). Créée en 1966, l’APEC vit depuis quelques années une véritable révolution. Objectif: conforter sa place de prestataire incontournable du marché du travail en répondant aux nouveaux besoins de sa clientèle. « En bonne intelli­gence avec l’ensemble des interve­nants du secteur, nous permettons aux cadres et aux entreprises d’in­tervenir le plus efficacement possi­ble sur le marché du travail », précise Jacky Chatelain, le DG de l’APEC.

 

Evolution
Avec 46 centres en France, 800 sala­riés et 100 millions d’euros de bud­get, l’organisme – qui est également un observatoire de l’emploi dans l’Hexagone et en Europe – a les moyens de ses ambitions. « Cette logique de services est d’autant plus justifiée que 75 % de nos ressour­ces proviennent des cotisations des entreprises et des cadres. Nous ne facturons pas la plupart de nos pres­tations, mais elles doivent être à la hauteur des attentes. »
Du côté des cadres, l’accent est mis sur l’information et le contact. « Chaque année, 400000 d’entre eux engagent une démarche de mobilité, volontaire, en répondant par exemple à une annonce d’em­ploi, ou subie à cause notamment d’un licenciement. Nous mettons notre expérience et notre savoir­faire à leur disposition – par le biais d’entretiens individualisés, de conseils en formation, d’évalua­tions ou de bilans de compé­tence… – pour qu’ils deviennent les acteurs de leur évolution professionnelle. » Idem pour les jeu­nes diplômés (bac + 4 et plus), futurs cadres, dont l’APEC favorise activement l’insertion profession­nelle. L’association a ainsi noué des accords de partenariat avec 80 % des universités françaises.
En ce qui concerne les entrepri­ses – elles sont 60000 à recruter au moins un cadre par an -« l’APEC met tout en oeuvre pour les aider à trou­ver les compétences qu’elles recher­chent», insiste Jacky Chatelain. « Dans tous les cas, nous souhai­tons garantir une réponse adaptée au besoin et au volume de recrute­ments. Nous disposons d’une chaîne intégrée de ressources, de notre « candidathèque » (près de 45000 CV aux supports de publication d’an­nonces, grâce à notre site Internet (40000 connexions par jour, 2e site français pour l’emploi après celui de l’ANPE) ou via notre hebdomadaire Courrier Cadres (400000 lecteurs par semaine, 61 % des offres d’em­plois cadres publiées en 2001). Par ailleurs, nos consultants intervien­nent très en amont du recrutement en aidant l’entreprise à définir le poste à pourvoir, en prenant en compte son environnement et les profils recherchés, en accompagnant la rédaction et la diffusion de l’an­nonce, éventuellement en pré-sélec­tionnant les candidatures. » 

 

Nouveaux services
« Quelle que soit la démarche, nos spécialistes sont toujours présents et à l’écoute », résume Jacky Cha­telain. « Par ailleurs, nous avons développé de nouveaux services fondés sur notre expertise comme la formation au recrutement, notamment à destination des PME­PMI ou l’organisation de campagne de recrutement sur mesure. » Et les résultats sont au rendez-vous! « En quatre ans, nous avons doublé le nombre de nos entreprises clientes qui atteint désormais 25000 », se félicite le directeur général de l’APEC. Prochains défis à relever: accompagner 2/3 des entreprises françaises qui recrutent des cadres à l’horizon 2004 et développer de nouveaux partenariats en Europe. 10

 

(1) Association pour l’Emploi des Cadres (APEC), 51, boulevard Brune, 75689 Paris CEDEX 14. Tél. : 0140 5220 00. Internet: www.apec.asso.fr