Recrutement: priorité au talent humain

42

Opteaman_juin07

Aller au-delà des apparences ! Tel est le leitmotiv d’Opteaman pour se distinguer au sein de la « jungle » des cabinets de recrutement. « Notre premier point de différenciation consiste à nous plonger systématiquement au cœur de l’environnement du poste à pourvoir afin de mieux le comprendre, explique Philippe Cirier, PDG d’Opteaman. Nous nous attachons notamment à son contenu, son ambiance, ses enjeux… Nous sommes aussi très à l’écoute du mode de fonctionnement et de management de l’entreprise, car la réussite d’un recrutement réside avant tout dans l’adéquation entre le potentiel du candidat et la culture de son futur employeur. Voilà pourquoi un simple entretien dans un bureau avec le donneur d’ordre est loin de suffire. »

 

L’ouverture à tous les profils
Autre originalité dans la méthode ­Opteaman : l’ouverture à des profils qui seraient souvent laissés de côté dans d’autres cabinets. « Sans prétendre détenir la vérité absolue, nous savons détecter les points de motivation et les compétences utiles au-delà de la stricte adéquation d’un CV au cahier des charges préalablement défini, commente Namia Benmansour, une consultante d’Opteaman. Nous amenons donc nos clients à rencontrer des candidats aux profils un peu décalés. Notre capacité à bien comprendre les compétences et les formes d’intelligence est à nos yeux plus profitable à nos clients que l’analyse académique d’un CV ! Ainsi, même si le marché reste dur actuellement, nous avons le sentiment de répondre à un besoin d’ouverture et d’écoute de la part des entreprises. »

 

En outre, dès le ­début du processus de recrutement, ­Opteaman établit avec son client un ­calendrier précis de ce qui va être fait pour rechercher le bon candidat. Par exemple, le cabinet définit très en amont les dates d’entretien avec les postulants. L’approche d’Opteaman accorde aussi une grande importance à l’accueil des candidats. « Lorsque nous les recevons dans nos agences, nous voulons qu’ils se sentent à l’aise et aient ainsi l’envie de ­dévoiler leur personnalité réelle, révèle ­Philippe Frémaux, directeur associé d’Opteaman. C’est pourquoi nous soignons les détails : l’entrée dans l’agence se fait par une porte ouverte – pas besoin de sonner –, les couleurs sont chaudes, la ­musique d’attente est faite pour décontracter au maximum les postulants. »

 

Une dimension internationale
Cabinet généraliste, Opteaman gère plus de 600 missions par an en balayant tout type d’activité et de poste. « L’essentiel a lieu en France, mais nous avons aussi une expertise à l’international. Par exemple, nous recrutons actuellement des Français sur des postes basés à Dubaï pour le compte du groupe Chalhoub, importateur de marques de luxe sur le Moyen-Orient. » explique Philippe Cirier. Dans le cadre de son process de recrutement, Opteaman utilise systématiquement une démarche d’évaluation disponible dans de multiples langues, ce qui lui permet de s’adapter à tous les besoins. « Nous avons récemment signé un partenariat stratégique avec le cabinet Aria, ­implanté à Varsovie, ajoute le PDG. Ses consultants ont été formés à nos méthodes et les recrutements réalisés en Pologne sont désormais signés Aria Opteaman. »

 

Rigueur, convivialité et esprit sportif
Si les consultants du cabinet affichent des profils très variés par leur formation, leur expérience et leur style, tous travaillent en cohérence autour d’une vision commune de leur métier alliant rigueur professionnelle et convivialité. « Nous ­essayons notamment d’entraîner nos clients dans une relation à la fois très professionnelle et décontractée, évoque ­Philippe Frémaux. Nous leur permettons ainsi de rencontrer des personnalités ­issues du monde de l’entreprise, mais également du sport ou de la vie associative. Ces moments privilégiés ont lieu lors de nos soirées “ Tribu O ”. La qualité et la ­diversité des participants sont des facteurs d’enrichissement et permettent d’avoir une vision plus large et plus complète, de vivre l’entreprise autrement. » La rigueur d’Opteaman s’illustre aussi par sa capacité à répondre à des deman-des de recrutement en volume. « Pour ce type d’opération, nous mettons à disposition de nos clients plusieurs interlocuteurs pilotés par un unique chef de projet, détaille Philippe Cirier. Dans la mesure où nous travaillons tous avec les mêmes ­méthodes et le même état d’esprit, le client est ainsi ­assuré d’un processus parfaitement ­cohérent. »

 

Opteaman, c’est aussi Opteaman Sport, un département dont la vocation est de favoriser les échanges de pratiques entre le monde du sport et celui de l’entreprise. « Dans leur volonté permanente d’améliorer leurs performances, les entreprises font appel depuis longtemps à l’univers du sport, ­notamment pour des transferts d’image ou des discours de motivation, ­explique Namia Benmansour. En ­revanche, peu d’entre elles exploitent concrètement les valeurs et les méthodes inhérentes au sport pour les inscrire dans leur management stratégique ou quotidien. Les programmes Opteaman Sport sont focalisés sur cet objectif : contribuer au développement de la performance par des échanges de savoir-faire entre ­l’entreprise et le sport et réciproquement. »

 

Accompagner, au-delà du recrutement
En plus du recrutement, Opteaman propose aux entreprises des prestations sur mesure de formation, conseil et coaching d’équipes de direction. « Depuis deux ans, nous formons par exemple les directeurs de magasins Ikéa à des ­méthodes de management, indique ­Philippe Cirier. Nous pouvons également conseiller des DRH sur la mise en place d’un système de gestion prévisionnelle des compétences ou encore assurer le coaching de comités de direction pour ­aider leurs membres à mieux fonctionner ­ensemble. » Opteaman est donc bien plus qu’un simple cabinet de recrutement. Prestataire global, l’entreprise a la ferme ­volonté de se positionner comme une référence ­incontournable dans les ­domaines ­d’expertise du conseil et du service en ­ressources humaines. Toujours dans ­l’optique de la performance de l’entreprise, associée à son capital ­humain.