Région Midi-pyrénées: une trentaine de PME se mettent au vert

61
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmtbfntffmtm4x2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq
©Thierry Cap de Coume
Au mois de janvier, la Chambre régionale de commerce et d’industrie (CRCI) Midi-Pyrénées a officiellement lancé le club Dirigeants durables Midi-Pyrénées, qui comprend une trentaine de membres.

À l’origine de cette initiative: Alan Fustec, président de Goodwill Management, un cabinet parisien spécialisé dans la « performance économique responsable », auquel la CRCI sous-traite l’animation du club. « Il y a trois ans, nous avons créé un réseau national de dirigeants durables pour encourager tous les acteurs économiques à s’engager dans des actions dans ce domaine », raconte Saliha Affane, en charge du club de Midi-Pyrénées au sein de Goodwill Management. La CRCI est la première organisation consulaire française à lancer un club régional autour de cette vaste thématique, même si d’autres ont mis en place des réseaux moins formels. La CCI du Loiret a ainsi réuni 150 entreprises autour de l’enjeu environnemental, comprenant une plate-forme Internet, un annuaire de prestataires, des rencontres… En coopération avec Alan Fustec, avec lequel elle a déjà eu l’occasion de collaborer, la Chambre, basée à Orléans, n’exclut pas de lancer un jour son club de « dirigeants durables ».

 

Chez Goodwill Management, on ne cache pas son intérêt pour les CCI, qui permettent de faciliter l’accès aux entreprises. Daniel Thébault, élu de la Chambre régionale Midi-Pyrénées, a notamment « apprécié les compétences du cabinet en matière de formation des entreprises ». Deux parcours, « débutant » et « confirmé », sont aujourd’hui proposés aux entreprises locales. Pour chacun, quatre ateliers d’une demi-journée ciblent les aspects économiques, sociaux, environnementaux du développement durable et les « bonnes pratiques » dans les affaires. Les membres disposent aussi d’un accès au site communautaire dirigeants-durables-midipyrenees.com, dont l’objectif est le partage d’outils et d’expériences pour l’intégration de la RSE (responsabilité sociale des entreprises) dans leurs activités. Pour tous ces services, les PME s’acquittent d’une adhésion de 350 euros (700 euros pour les entreprises plus grandes). Pour 2011, la CRCI dispose d’un budget de 150 000 euros grâce au soutien financier de différents partenaires publics. L’objectif fixé est de réunir 50 entreprises autour du projet cette année.