Rencontre avec David Steinegger, directeur général de Lombard International Assurance

21
Planification à long terme, protection, flexibilité de l’investissement… basées sur des contrats d’assurance-vie luxembourgeois, les solutions d’ingénierie patrimoniale mises en place par Lombard International Assurance présentent bien des avantages. Focus sur le leader européen de la « privatbancassurance ».

Lombard International Assurance_juin08

Dans le climat actuel d’incertitude qui plane sur les marchés financiers et sur certaines institutions bancaires, il est devenu paradoxalement intéressant de réfléchir à des investissements de long terme. Choisir une solution d’assurance-vie de type luxembourgeois comme vecteur d’une gestion de fortune avisée peut ainsi être le meilleur choix du moment. Principal avantage : le contrat d’assurance-vie luxembourgeois offre, outre les avantages fiscaux déjà présents en France, une des plus fortes protections patrimoniales de l’Union européenne. Dans le cadre du mécanisme dit du « triangle de sécurité », c’est en effet l’État luxembourgeois qui garantit au souscripteur la pérennité des actifs. Ceux-ci étant déposés auprès d’une banque européenne indépendante de la compagnie d’assurance et gérés par un gestionnaire d’actifs également indépendant de la compagnie, on comprend que ce schéma puisse être un élément rassurant de protection, de transparence et de sécurité.

 

C’est sur ce créneau que Lombard, spécialisée dans la conception de contrats d’assurance-vie et numéro un du secteur au Luxembourg depuis 1999 (devant Fortis notamment), offre des solutions sur mesure et légales à une clientèle internationale haut de gamme – disposant en moyenne d’un patrimoine allant de 1 à 2,5 millions d’euros –, une sécurité et une diversification de ses placements, aussi bien en termes de types de supports que de répartition géographique. N’oublions pas, en effet, que les structures juridiques que sont les contrats d’assurance-vie permettent, quand ils sont souscrits au Luxembourg, d’avoir accès à des types d’actifs alternatifs, inaccessibles en France, comme par exemple les « hedge funds » ou même les produits de type « private equity ». « En plus de la haute protection que nous offrons à nos clients, commente David Steinegger, directeur général de Lombard, nous offrons une diversité de fonds qui assurent une richesse et une souplesse d’investissement propres à garantir une grande sécurité à long terme. »

 

De fait, Lombard, en bon adepte d’une stratégie dite « d’architecture ouverte », fait appel à des gestionnaires indépendants et les produits sont essentiellement distribués par une cinquantaine de banques privées de renom, de gestionnaires de fortune ou de family offices. Éviter ou réduire l’impôt sur le revenu, assurer une planification successorale efficace, protéger le patrimoine et tirer parti d’un haut degré de confidentialité des données financières, telles sont les missions prioritaires d’une gestion de patrimoine efficace spécialement indiquées pour les expatriés, français notamment. En effet, ceux-ci peuvent bénéficier d’exonération fiscales avantageuses – exonération de la taxe bénéficiaire de 20 %, par exemple – en souscrivant un contrat d’assurance-vie conforme à la législation européenne au moment où ils se trouvent à l’étranger (au sens de l’article 4B du Code général des impôts français), ce contrat est particulièrement adapté pour les expatriés français souhaitant rentrer en France dans l’avenir ou pour ceux dont les enfants habitent en France.