Rencontre avec Pascal Ferron, président de Baker Tilly France

10

Baker Tilly France_juin08

Loin de l’image compassée qu’il dégage encore parfois, le métier d’expert-comptable change et s’oriente résolument vers l’avenir. « Aujourd’hui, l’expert-comptable n’est plus là seulement pour arrêter les comptes du passé de l’entreprise. Il est surtout tourné vers la mise en place de stratégies et de projets », explique Pascal Ferron, président de Baker Tilly France, un réseau fédéraliste de cabinets d’experts-comptables indépendants regroupant près de 70 bureaux dans toute la France. Le plus souvent chef d’entreprise lui-même en tant qu’associé d’un cabinet, l’expert-comptable est très bien placé pour comprendre la mentalité et les réactions du dirigeant et l’accompagner lors des étapes les plus importantes de son évolution. De la création à la transmission, l’expert-comptable occupe un peu la fonction dévolue dans le registre de la santé au médecin de famille.

 

Il sait en effet travailler de concert avec les avocats, les banques et tous les interlocuteurs qui font le quotidien de la vie de l’entreprise. C’est d’autant plus vrai que l’on a une relation de proximité et inscrite dans la durée comme dans les cabinets du réseau Baker Tilly. « En tant qu’expert généraliste, nous avons un rôle de coordonnateur et notre périmètre d’intervention est particulièrement large. C’est la raison pour laquelle le chef d’entreprise nous fait naturellement confiance », ajoute Pascal Ferron, spécialiste des problématiques de transmissions d’entreprise. Bon an mal an, ce ne sont pas moins d’une trentaine de PME qui, grâce aux conseils des experts de Baker Tilly, changent ainsi de mains. « Une forte proportion de ces transmissions se fait désormais par le biais de repreneurs issus de l’encadrement des plus grandes entreprises. Tout naturellement, ces cadres de haut niveau, connaissant une ou plusieurs langues étrangères, ont pour horizon non seulement la France, mais également les marchés internationaux.

 

Permettre aux PME françaises de se sentir à l’aise aussi bien en France qu’à l’étranger, telle est en effet de plus en plus l’une des missions de l’expert-comptable. Dans le domaine fiscal, par exemple, les entreprises peuvent, grâce aux associés référents du réseau, connaître dans le détail les règles d’impositions internationales et ainsi s’y adapter. Dans ce registre, Baker Tilly organise, par exemple, tous les six mois un « tax forum » permettant aux associés des différents pays, mais aussi à leurs clients, de réfléchir aux évolutions en cours. Il en va de même dans tous les autres secteurs de compétences du réseau (gestion de patrimoine, expatriation, social, conseil en stratégie et en organisation, etc.). De quoi assurer un conseil de proximité dans un monde de plus en plus globalisé et de plus en plus complexe.