Les sociétés européennes, et en particulier les petites et moyennes entreprises, manquent souvent du savoir-faire nécessaire pour s’implanter en Asie. Pourtant, l’Union européenne a tout intérêt à changer ce phénomène, car ses sociétés doivent devenir plus compétitives au niveau mondial au moment où l’Asie devient une puissance économique. Cette année encore, 60 cadres européens ont la possibilité de participer à l’Executive Training Programme, qui offre un aperçu détaillé de l’économie, des langues et de la culture commerciale japonaise et coréenne par le biais d’une formation gratuite de 9 mois dans des universités européennes, japonaises et coréennes de premier plan, ainsi qu’un stage d’insertion de 3 mois dans une société japonaise ou coréenne. Cette approche semble être la meilleure pour l’Europe.

« En effet, la Chine et l’Inde sont très attirants et tout le monde veut y être représenté », souligne Dirk Vantyghem, directeur des affaires internationales d’Eurochambres, l’association des chambres de commerce et d’industrie européennes, qui fait la promotion de l’Executive Training Programme. « Mais en étudiant les chiffres actuels en termes de volume d’échanges et d’investissements, l’importance des marchés japonais et coréens reste extrêmement forte, peut-être juste un peu moins à la mode. Il est par ailleurs toujours aussi difficile de pénétrer ces marchés à cause des barrières sociales et culturelles, mais également techniques. » ETP améliore indubitablement la compréhension des machés japonais et coréens par les sociétés participantes. En outre, les résultats du programme montrent qu’en moyenne, les sociétés participantes ont doublé leur chiffre d’affaires avec le Japon dans les dix ans après leur participation au programme. L’Executive Training Programme a été lancé en 1979 au Japon avant d’être étendu à la Corée en 2002. Près de 1 000 cadres européens, à ce jour, ont participé à l’ETP, dont des dirigeants de 15 des 20 plus importantes sociétés européennes. En 2006, 60 % des participants étaient âgés de 25 à 35 ans et 30 % de 35 à 45 ans. Plus de 60 % travaillaient dans des petites ou moyen-nes entreprises.

Les secteurs d’activité sont diversifiés, couvrant l’industrie automobile jusqu’à la restauration. Les étudiants du cycle 2007-2008 ont passé les trois premiers mois du programme en cours intensif à Sciences-Po, à Paris, à la School of Oriental and African Studies de l’université de Londres et à la SDA Bocconi School of Management de Milan. Les sujets couvraient le management, la finance, les négociations et le marketing (avec un accent porté sur les pays de destination), accompagnés de cours intensifs de langue. Les participants poursuivent actuellement leurs études à l’université Waseda de Tokyo ou à l’université Yonsei de Séoul ; en août, ils partiront en stage d’insertion dans des sociétés au Japon ou en Corée. Paul Atkinson, ancien participant britannique à l’ETP Japon, commente son expérience : « Les dirigeants qui participent à l’ETP bénéficient d’un sérieux avantage compétitif. S’éloigner de sa société pendant une année représente un considérable engagement, à la fois personnellement et pour votre société. Cependant, en fin d’année, vous disposez des meilleurs outils afin de travailler avec succès et compétence sur ce marché. » ETP est entièrement financé par la Commission européenne (3 millions d’euros par cycle de formation).

Les participants reçoivent, par ailleurs, une bourse qui s’élève à 24 000 euros pour l’année universitaire 2009-2010. Les sociétés doivent parrainer les candidats et un grand nombre d’entre elles payent également tout ou partie des salaires des participants pour l’année universitaire. La période de formation s’étendra de mars 2009 à mars 2010. La date limite d’inscription est le 30 septembre 2008. Les candidats sont priés de contacter leur point d’information local (http://www.etp.org/en/articles/contact-your-local-info-point/contact-your-nearest-etp-information-point.cfm) pour obtenir davantage d’informations. Pour plus de détails sur le programme, les conditions de participation ainsi que le formulaire d’inscription : www.etp.org