Risques psychosociaux en entreprise: zoom sur la société française Éléas

34

Redonner du sens au travail : tel est l’objectif d’Eléas. La société a mis au point une méthode de prévention et d’accompagnement qui séduit de plus en plus les PME grâce à des services d’assistance de traitement des risques psychosociaux et à l’apport de solutions concrètes sur le terrain qui améliorent le mieux-être au travail dans le cadre du projet d’entreprise.

 

« Les chefs d’entreprise apprécient le fait que les risques psychosociaux ne soient plus un tabou, explique Xavier Alas Luquetas, directeur d’Eléas. Ils reconnaissent avoir compris l’intérêt qu’il y a à agir plutôt que de laisser les choses se dégrader ». En effet, si certaines caractéristiques dans les modèles d’organisation d’entreprise génèrent du mal-être et des situations à risques (conflit, harcèlement, forte démotivation…), « les leviers pour s’en sortir sont autant de moyens pour restaurer la confiance et de la mobilisation en faveur de l’entreprise », reprend Xavier Alas Luquetas. Il est donc important d’agir sur « les causes que nous identifions à partir d’actions ciblées pour mieux articuler l’efficacité et la performance de l’entreprise avec la santé des personnes ». La démarche d’Eléas est globale : « Pour construire nos actions, nous regardons l’entreprise sous plusieurs angles (historique, culture et actualité de l’entreprise, stratégies, ressenti des personnes au travail…), commente Isabelle Bouillet-Gabin, directrice des opérations et du développement d’Eléas. Une approche pluridisciplinaire est indispensable ».

 

L’accompagnement dans la transformation des organisations est le troisième métier d’Eléas. « Le changement est source de stress et d’inquiétude, explique Isabelle Bouillet-Gabin. Nous aidons le dirigeant à déterminer les actions les plus efficaces pour que la modification des organisations ne soit plus une cause de perturbation, mais devienne l’occasion d’une dynamique collective positive ». Eléas détermine ainsi avec la direction la meilleure feuille de route pour stabiliser les process et les capacités opérationnelles de l’entreprise pendant la transformation. On trouve parmi son arsenal de moyens qui facilitent l’acceptabilité sociale du changement par les salariés : la formation-action, les focus groupe, les groupes d’échanges de pratiques, l’accompagnement collectif et individuel. Des dispositifs de soutien psychologique en ligne ou par téléphone sont également disponibles 24 heures/24. L’objectif de ces actions : réduire la phase d’adaptation, limiter les sources d’inefficacité et réguler les conséquences du stress ressenti afin de revenir le plus rapidement possible à une situation normalisée.

 

Conscient que les PME demandent un accompagnement différent des grandes entreprises, Eléas offre une approche qui garantit des changements et un retour sur investissement rapide. « Au sein d’une PME, tous les process, même dans les fonctions support, sont irrigués par le business, indique Eric Goata, directeur associé à l’offre PME. S’il y a dysfonctionnement du fait de comportements humains – absentéisme, manque d’implication, démotivation – la société cumule sans le voir des coûts indirects importants. Dans une entreprise de taille moyenne, travailler sur la relation managériale et la proximité des relations de travail permet de réaliser des gains de productivité et des économies de coût importants ». Et Xavier Alas Luquetas de poursuivre : « Du fait de la dimension des PME, la proximité dans les relations de travail a tendance soit à cristalliser les dysfonctionnements et à aggraver les risques psychosociaux, soit à booster les améliorations et le progrès. Travailler sur les interactions entre les hommes et les femmes en cherchant à diminuer les sources de risques psychosociaux génère non seulement du mieux-être, mais apporte un réel retour sur investissement si l’on a compris que performance sociale est synonyme de performance économique ».

 

Prévenir et manager ces situations redonne du sens au travail et débride l’implication professionnelle des collaborateurs. C’est actuellement le meilleur moyen pour une PME de favoriser un bon climat social tout en améliorant sa compétitivité, sans alourdir ses coûts et en créant de la satisfaction interne. « Recourir à notre éventail de moyens d’accompagnement permet selon les situations soit de protéger, soit de restaurer la richesse du capital humain d’une entreprise, et cela contribue à apporter une dimension éthique à la nécessaire recherche de la performance économique », conclut le fondateur d’Eleas.