Sanofi Aventis K.K. entend devenir le leader de la santé au Japon

58

Commerce International : Depuis quand Sanofi-Aventis est-elle présente au Japon ?

Jez Moulding : « L’histoire de Sanofi-Aventis au Japon remonte à plus de 40 ans. Sanofi-aventis K.K. a été fondée en janvier 2006 après la fusion entre Sanofi-Synthelabo K.K. et Aventis Pharma Ltd. Dans le cadre de notre nouvel objectif 2011 – devenir le leader du secteur de la santé au Japon –, environ 3 000 employés se consacrent avec passion à la santé des Japonais. »

 

Quelles sont les caractéristiques du marché japonais ?

J. M. : « Le marché pharmaceutique japonais est le deuxième au monde avec des ventes s’élevant à 96,5 milliards de dollars (soit 67,8 milliards d’euros)(1). L’industrie compte de solides acteurs nationaux et le gouvernement tient sa promesse en matière d’investissements dans la santé. En raison de facteurs démographiques, la demande continuera à progresser. D’ici 2015, 25 % de la population sera âgée de 65 ans et plus. Un chiffre qui, selon les prévisions, pourrait s’élever à 40 % à la seconde moitié du siècle. Dans ce contexte, l’industrie pharmaceutique joue un rôle déterminant en termes de croissance économique et de niveau de santé. Le nouveau système de tarification mis en place en 2010, qui maintient le prix des produits brevetés jusqu’à l’expiration des brevets, envoie un message fort à l’industrie, à savoir que le Japon soutient l’innovation. En partenariat avec le ministère de la Santé, du Travail et de la Protection sociale (MHLW), l’industrie a mis en place des mesures pour réduire les “retards en matière de médicaments” et autoriser un grand nombre de produits non homologuées actuellement disponibles dans le reste du monde afin de permettre aux patients japonais de bénéficier d’un accès beaucoup plus rapide aux médicaments innovants. »

 

Quel a été l’impact sur vos activités du séisme qui a frappé le Japon ?

J. M. : « Dès la catastrophe en mars 2011, notre équipe chargée de la gestion des crises s’est fixé deux objectifs : garantir la sécurité et la santé de tous nos employés et leurs familles et nous conformer aux exigences sanitaires publiques en assurant un approvisionnement soutenu de nos médicaments vitaux aux préfectures touchées. Après la catastrophe, nous avons été soulagés d’apprendre que tous nos employés et leurs familles étaient saufs. Notre site de production de Kawagoe et notre centre de distribution n’ont pas subi de dégâts importants. Au cours des 72 premières heures, nous avons fourni 6 400 stylos injecteurs Lantus®, SoloSTAR® et Apidra® aux centres d’aide aux sinistrés de Sendai et Koriyama afin de satisfaire la demande d’urgence des diabétiques et des instituts médicaux, dont les stocks d’insuline étaient épuisés. Avec le MHLW japonais et l’Association japonaise des fabricants de produits pharmaceutiques, nous avons étroitement collaboré à l’évaluation des besoins en matière de soutien médical et de dons de médicaments dans le cadre du programme de secours. Sur demande des autorités, nous avons donné 600 000 doses de médicaments essentiels. Nos équipes japonaises et internationales ont été profondément touchées par les destructions provoquées et ont souhaité apporter un important soutien aux victimes. La compagnie a donc décidé de faire un don de 1,5 million d’euros à la Croix-Rouge japonaise par le biais de la Fondation Sanofi Espoir. En outre, nous avons fait un don de 200 000 euros au projet Ashinaga pour la construction de la “Rainbow House” à Sendai, qui fournit un soutien psychologique et pédagogique aux orphelins de la catastrophe. Ashinaga est une organisation à but non lucratif basée à Tokyo. »

 

Quelle est votre part de marché et quel est le niveau de vos ventes au Japon ?

J. M. : « Nous sommes actuellement la 9e société du secteur de la santé au Japon avec une part de marché de 3,51 % à la fin du mois de juin 2011(2). Les ventes de nos médicaments sous ordonnance (Sanofi-aventis K.K.) et de nos vaccins (Sanofi-Pasteur K.K) se sont élevées à 2,225 millions d’euros en 2010, soit une croissance de 9,1 % par rapport à 2009.»

 

Quels sont vos objectifs financiers ?

J. M. : « En 2010, notre société a enregistré la plus forte croissance des vingt premières sociétés pharmaceutiques au Japon. Forts de cette performance, nous espérons atteindre une croissance élevée à un chiffre au cours des cinq prochaines années. Nous nous engageons à atteindre notre objectif au cours de cinq prochaines années, à savoir devenir le leader du secteur de la santé le plus respecté en apportant la santé et le bonheur au Japon. »

 

(1) Source : Pronostic du marché de la santé de l’IMS, mars 2011

(2) Source : Copyright 2011. IMS Japon K.K. JPM 2011 YTD (janvier-juin).