Saxo Bank tente de se démarquer sur l’investissement en ligne

24
Dans une conjoncture très difficile, notamment marquée par la crise des subprimes américains, Saxo Bank a réussi à tirer son épingle du jeu sur le créneau de l’investissement en ligne. Forte de ses succès, la banque danoise a même récemment acquis la banque suisse Synthesis. Explications.  

 

Saxo Bank_mai08

Saxo Bank n’en finit décidément plus de grandir. Pionnière et numéro 1 du marché mondial de l’investissement en ligne, la banque danoise a annoncé au début du mois de février son acquisition amicale de la Suisse Synthesis Bank, une de ses plus proches partenaires. Saxo Bank (Switzerland) SA possède son siège social à Genève et exploite un bureau à Zurich. Ancien P.-D.G. de Synthesis et désormais président du conseil d’administration de Saxo Bank (Switzerland) SA, Charles-Henri Sabet se félicite de cette acquisition. « Nous allons bénéficier de synergies de croissance et de connaissance du métier dans différents pays ; cette acquisition offre en fait davantage des synergies de valeur ajoutée que des économies d’échelle. » Classée dans le top 25 du marché des changes, Saxo Bank compte plus d’une centaine de partenaires White Label et des clients dans 177 pays. « Nous offrons à nos partenaires White Label une solution front to back en installant une station de sales trading dans leur murs. Cette station permet à une entité de reproduire notre business model », explique Charles-Henri Sabet.

Saxo Bank propose aussi des opérations de change au comptant et, à terme, de la veille, des diagnostics, du conseil, de la gestion de fortune ainsi que des Contracts for Difference. Ces contrats permettent au client de se positionner sur une action à court ou long terme ; à la fin du délai, la banque lui paie (ou il paie à la banque) la différence entre le prix de l’action actuel et le prix auquel il l’a achetée. Le succès de Saxo Bank tient en bonne partie à l’expérience de ses traders et de ses gestionnaires de comptes. En plus de leurs diplômes et des tests qu’ils ont passés, la Saxo University leur offre une formation de façon constante. En proposant un accès 24 heures sur 24 à 25 marchés boursiers, Saxo Bank a une activité de courtage importante. Ses clients la reconnaissent pour trois qualités principalement : la transmission d’ordres (rapide) ; la qualité des technologies (la plate-forme de trading présente un taux de fonctionnement supérieur à 99 %) ; et la qualité du conseil et de son exécution. Ces dernières années, de nombreux prix sont venus saluer les performances de Saxo Bank : meilleur fournisseur du marché des changes au Danemark pour les clients possédant une fortune importante (Euromoney 2008), meilleure banque de change pour les investisseurs (FX Week Best Bank Awards 2007), meilleure plate-forme de trading (e-FX Awards 2006 et 2007), meilleure plate-forme de détail (Profit & Loss Magazine 2007)…

« Nous avons en face de nous un grand nombre d’investisseurs à travers le monde et ceux-ci veulent d’abord agir localement ; notre capacité à offrir des services de manière transparente, à prix compétitifs et disponibles dans plusieurs dizaines de langues fait notre force », souligne Albert Maasland, directeur exécutif pour l’Europe. « Nous avons en quelque sorte démocratisé le trading et le tiers de nos effectifs est tourné vers les clients et les risques. » Saxo Bank n’est évidemment pas accessible que sur Internet : des conseillers sont joignables 24 heures sur 24. Le fait de parler la langue du client, mais aussi de connaître sa culture, est un gage important d’efficacité autant que de rapidité. Concrètement, un investisseur devient client de Saxo Bank dans un pays et se voit proposer un panel de services de trading. Saxo Bank offre sa technologie et sa gestion de risques et fait profiter son client de son expérience en termes d’opérations avec des partenaires privés. Son modèle très spécialisé (elle ne prête pas d’argent, par exemple) fait de Saxo Bank un établissement ne ressemblant pas aux banques traditionnelles, mais délivrant toujours une information de qualité et des services de première classe. Moralité : les business models les plus simples sont souvent les meilleurs…