Technologies: Lexmark, 20 ans après

9

Étienne Maraval_avril11

Entré chez Lexmark en 1996 pour prendre un poste de chef de produit marketing, Étienne Maraval, 46 ans, y a effectué toute sa carrière en occupant différentes fonctions. Depuis un an, il est le directeur marketing et communication de Lexmark France.

 

Commerce International : Pouvez-vous rappeler dans quelles circonstances est née la société Lexmark ?

 

Étienne Maraval : « En 1991, le géant de l’informatique américain IBM décide de se séparer de sa division impression. C’est la vente de cette division qui a donné naissance à la société Lexmark, qui vient donc de fêter ses vingt années d’existence. La filiale française est née en même temps ; la France abrite aujourd’hui deux sites à Suresnes (la filiale française) et Orléans (le centre européen) qui, à eux deux, comptent 300 collaborateurs. »

 

Quelles ont été les principales étapes de la croissance de Lexmark pendant ces vingt années d’existence ?

 

É. M. : « Lexmark s’est développé dès le début sur la technologie d’impression laser. Les évolutions technologiques qui ont suivi ont renforcé sa position : la marque a proposé ses premières imprimantes jet d’encre laser dès 1994 et ses premiers multifonctions laser dès l’an 2000. Ces machines constituaient – et constituent toujours – le cœur de métier de Lexmark. Mais un tournant important a eu lieu en 2001 avec la signature de nos premiers contrats d’infogérance d’impression. À partir de cette date, nous nous sommes développés de plus en plus vers les services et les logiciels destinés aux entreprises. Les innovations technologiques ne se sont toutefois pas arrêtées là, puisque nous avons lancé nos premiers multifonctions à écran tactile personnalisables dès 2007. Enfin, le rachat l’année dernière de Perceptive Software, une société spécialisée dans les logiciels de gestion de contenus, va nous permettre d’élargir notre offre destinée aux grands comptes avec de nouvelles solutions de gestion du document et de l’information dans l’entreprise. »

 

Plus précisément, qui sont vos principaux clients ?

 

É. M. : « Lexmark est très axé sur les grands comptes : 75 % des entreprises du CAC 40 possèdent des équipements Lexmark. Ils appartiennent à tous types de secteur : banques, grande distribution, industrie… Nous avons aussi dans notre portefeuille clients de nombreuses PME que nous captons grâce à un vaste réseau de distributeurs informatiques et bureauticiens. Le grand public est une de nos autres cibles, mais, globalement, les deux tiers de l’activité de Lexmark sont tournés vers les clients professionnels. »

 

Quelles sont les dernières innovations technologiques de Lexmark ?

 

É. M. : « Notre capacité à innover nous a permis de remporter de nombreuses récompenses à travers le monde. La dernière en date a été le prix du design et de l’engineering du CES de Las Vegas obtenu par notre Genesis S815 [Le CES, ou Consumer Electronics Show, est le plus grand rendez-vous annuel et mondial de l’électronique grand public, ndlr]. Cette solution d’impression jet d’encre est équipée de la nouvelle technologie de numérisation “Flash Scan”. Concrètement, il y a, au sein de l’imprimante, un appareil photo numérique qui prend un cliché instantané du document, ce qui permet de réaliser une numérisation en seulement 3 secondes contre 30 auparavant. D’autres technologies innovantes ont été développées par Lexmark ces dernières années, notamment les interfaces d’écran tactile sur imprimantes avec applications téléchargeables qui permettent de personnaliser les multifonctions. Les écrans tactiles, qui ont rendu les machines plus ergonomiques et plus faciles à utiliser, ont ouvert un champ de possibilités nouvelles. »

 

À quoi peuvent servir toutes ces applications téléchargeables ?

 

É. M. : « Nous avons mis en place un catalogue de solutions sur Internet baptisé “Lexmark Smart Solutions”. Il contient une soixantaine d’applications téléchargeables gratuitement. Ces applications permettent, notamment, de recevoir des flux RSS sur l’écran tactile de l’imprimante, de regarder, de numériser et d’imprimer ses photographies sur Picasa, de recevoir sa page Facebook, d’imprimer une information sur Twitter ou encore de consulter la météo… Toutes ces solutions sont réparties en différentes catégories correspondant aux différents besoins des clients : santé, juridique, actualité et sports, réseaux sociaux, calendrier, restauration, photo, immobilier… Depuis septembre 2009, le catalogue “Lexmark Smart Solutions” a enregistré plus de 150 000 téléchargements. »

 

Quelles actions mène Lexmark en faveur du développement durable ?

 

É. M. : « Notre slogan dans ce domaine est : “Imprimer moins, gagner plus”. Lexmark se préoccupe depuis longtemps de la chasse au gaspillage de papier et accompagne les entreprises dans leur réduction d’impact environnemental. Cela est aussi valable pour les consommables. Pour la gamme d’imprimantes laser, une cartouche sur deux est récupérée par nous et recyclée, puis reconditionnée. Nous mettons des conteneurs à la disposition des clients gratuitement et nous venons récupérer et recycler les cartouches nous-mêmes. »

 

Quelles sont les perspectives de développement de Lexmark dans les années à venir ?

 

É. M. : « Selon l’étude menée par l’IDC 2010, Lexmark est aujour- d’hui le numéro 4 mondial de l’infogérance d’impression. Cette situation est en partie due au fait que nos contrats d’infogérance d’impression com- prennent une véritable étude des besoins spécifiques du client qui prend en compte son métier, ses locaux et les pourcentages de ses besoins en impressions, en copies, en fax… Certaines statistiques donnent en effet à réfléchir : 98 % des besoins en impressions sont en format A4, contre 2 % seulement en format A3 ; or, une machine pouvant imprimer les deux formats A3-A4 coûte deux fois plus cher en moyenne qu’une machine A4, prend plus de place et consomme aussi plus d’électricité… D’autre part, le papier concerne des impressions à 75 % et des copies à 25 %, mais ces utilisations en copie diminuent par rapport aux scans, aux numérisations et aux envois de courriers électroniques… C’est pourquoi Lexmark analyse les besoins du client et lui propose des solutions adaptées et concrètes, comme l’impression par badge qui permet de traquer le gaspillage, de savoir qui imprime quoi et de rationaliser les parcs d’imprimantes… Le développement de Lexmark continuera par passer via cette aptitude à coller aux besoins du client. » 

 

Plus d’informations sur www.lexmark.com