Un nouvel étiquetage pour les aliments

9
St9820_gl408%20printer
Les producteurs et les distributeurs de denrées alimentaires, notamment les cafés et les restaurants, sont désormais dans l’obligation de donner des informations beaucoup plus précises aux consommateurs, conformément au nouveau règlement de l’Union Européenne entré en vigueur le 13 décembre.

Adopté il y a trois ans par le Parlement et le Conseil de l’Union européenne, un règlement oblige les acteurs de l’industrie alimentaire et la grande distribution, mais également les restaurateurs, les boulangers, les cafés à mieux informer les consommateurs sur les aliments, leur composition et leur origine. On retrouve également comme obligations :

– les quatorze allergènes les plus courants (gluten, fruits à coque, sésame, lait, soja, etc.) doivent être signalés que ce soit pour les denrées alimentaires non préemballées des cafés, restaurants, boulangeries, mais aussi des cantines, hôpitaux, compagnies aériennes,

– l’origine de la viande fraîche, réfrigérée ou congelée doit être notifiée. En effet, le pays où l’animal a été élevé ou abattu devra être mentionné à partir d’avril, et plus seulement pour la viande de boeuf désormais ; mais pour celle de porc, de mouton, de chèvre et de volaille.

– tous les produitts transformés devront indiquer les valeurs nutritionnelles, concernant les calories, graisses, sucres, protéines, et le sel. Une obligation qui entrera en vigueur le 13 décembre 2016.

– l’origine des huiles doit être indiquée : olive, palme, tournesol ainsi que « entièrement » ou « partiellement hydrogénées ».