W Finance créé un fonds commun de multigestion

14

W Finance_mai09

En revanche, une telle situation a aussi pour effet de réduire considérablement les perspectives de rendement des outils classiques de gestion de trésorerie comme les SICAV monétaires, les certificats de dépôts ou les comptes à terme. Si la maîtrise du risque est une exigence incontournable de la gestion de trésorerie, a-t-elle pour contrepartie obligée la faiblesse des rendements attendus ? Non, car il existe au contraire des solutions à la fois différentes et complémentaires qui permettent de remédier à cette difficulté. C’est ce type d’approches que la société W Finance, filiale du groupe Allianz, développe avec une gamme d’outils innovants et performants de gestion de trésorerie longue.

 

En toute hypothèse, le compartiment monétaire reste le pilier essentiel de toute gestion de trésorerie. En ce domaine, W Finance a innové en créant W Finance Multi-Monétaire, fonds commun de multigestion qui gère en permanence les meilleures SICAV monétaires du marché. En complément, elle propose aussi, pour des horizons de 18 mois et plus, des produits associant une garantie en capital portée par un émetteur de premier rang et le potentiel de valorisation d’autres classes d’actifs ou d’un indice boursier. « Si, dans le contexte actuel, le niveau des taux complique parfois la conception de ces produits, le niveau actuel de faible valorisation des marchés permet, en revanche, d’espérer des performances appréciables », souligne Philippe-Michel Labrosse, PDG de W Finance, avant de préciser que W Finance peut concevoir des solutions sur mesure à partir de 1,5 million d’euros. W Finance a travaillé à la construction de portefeuilles modèles en fonction d’horizons de placement différents, de 24 à 36 mois. Ils proposent différents compartiments et parfois même un compartiment actions, qui peut prendre la forme de fonds structurés à capital garanti.

 

Ils sont élaborés après détermination des besoins de liquidité de l’entreprise, de la structure des engagements de la trésorerie et, bien entendu, d’un horizon d’investissement. Car comme le rappelle Philippe-Michel Labrosse : « W Finance travaille sur la base d’une méthodologie très stricte qui consiste d’abord à faire une analyse approfondie de la situation propre de chaque entreprise avant de définir des options, de préconiser et de bâtir des solutions qui font intervenir notamment notre équipe d’ingénierie financière. » Présent sur l’ensemble du territoire national (ainsi qu’aux DOM) avec ses 16 agences, W Finance s’appuie sur la compétence de son réseau de ses quelque 200 conseillers spécialistes.