Zoom sur la Caisse d’Épargne Île-de-France

104
Pour répondre au mieux à sa clientèle patrimoniale, le groupe Caisse d’Épargne déploie une expertise régionale sur mesure, à l’image de son offre à 360 degrés pour les dirigeants.

 

caisse d'épargne_mai11

« Utiliser la force d’une banque de détail pour répondre aux attentes des clients, quelle que soit la classe d’actifs concernée. » C’est ainsi que Régis Buquet, directeur de la gestion privée, décrit la stratégie de la Caisse d’Épargne Île-de-France pour la clientèle patrimoniale. Le groupe propose un vaste panel de solutions diversifiées (actions, obligations, immobilier en direct ou sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), offres d’optimisation fiscale…) et des solutions d’épargne bancaire plus traditionnelles. « Nous ne cherchons pas à privilégier une classe d’actifs, mais à répondre à tous les souhaits de nos clients patrimoniaux en termes de placements, de financements ou de solutions de réorganisation du patrimoine. Il s’agit d’être présent de manière transversale, au niveau des actifs, mais aussi en termes de financements. Cette approche fait aujourd’hui notre force par rapport à des acteurs plus spécialisés », résume Régis Buquet. La spécificité du réseau Caisse d’Épargne est d’intervenir à chaque niveau. « En ce qui concerne le volet privé, nous proposons des solutions pour des projets d’investissement, de financement, mais aussi en termes de prévoyance », illustre Anne Lefebvre, directeur adjoint de la gestion privée. Une autre particularité de l’offre gestion privée concerne son accessibilité.

« Nous proposons nos services à des seuils d’intervention faibles, autour de 150 000 euros. Pour ce type d’offre, la concurrence exige généralement un patrimoine minimal de 1 million d’euros », poursuit-elle. La clientèle est composée de professions libérales, artisans, commerçants, cadres supérieurs et chefs d’entreprise. « Nos experts travaillent main dans la main avec les gestionnaires entreprises. Nos clients dirigeants sont ainsi totalement pris en charge au sein d’une même organisation. Nous pouvons les accompagner à toutes les étapes essentielles, de la reprise d’une entreprise à la cession en passant par la constitution de patrimoine », détaille Régis Buquet. En plus des produits du groupe BPCE, la Caisse d’Épargne Île-de-France commercialise des offres externes, dans le souci d’apporter aux clients patrimoniaux les réponses les plus pertinentes. Le fait d’être adossé à un important groupe bancaire est synonyme de sécurité et de garantie pour les investisseurs et le vaste réseau des Caisses d’Épargne permet des partenariats pour apporter aux bénéficiaires de la gestion privée des nouveaux produits dont le groupe n’est pas constructeur.

« Cette impartialité est une preuve d’ouverture pour les clients patrimoniaux, surtout à l’heure où ils cherchent à asseoir leur confiance envers les établissements financiers. Le groupe est un précurseur sur ce plan. Nous étions parmi les premiers à proposer des offres de gestion sous mandat en OPCVM (organisme de placement collectif en valeurs mobilières) avec une architecture ouverte », rappelle Anne Lefebvre. Grâce aux partenariats et à la variété de l’offre, le groupe peut systématiquement confier à un expert la demande du client quelle qu’elle soit. Le mode de fonctionnement sera celui souhaité par l’investisseur, en gestion directe ou déléguée. « Nous avons une centaine d’experts couvrant la totalité de la région Île-de-France et chacun d’entre eux est spécialiste de l’ensemble de l’offre patrimoniale. Nous assurons cette qualité élevée de savoir faire par un niveau de formation très important. Tous nos collaborateurs ont des diplômes supérieurs en gestion privée. Nous renforçons ces connaissances en interne en leur faisant suivre des modules dédiés au suivi et conseil des dirigeants d’entreprise dont les problématiques sont spécifiques. Cette configuration a l’avantage de pouvoir proposer au client un même interlocuteur référent quel que soit le type de demande », ajoute Régis Buquet. L’Île-de-France n’est bien sûr pas un cas unique.

Les 16 autres réseaux régionaux de Caisse d’Épargne fournissent aussi ce haut niveau d’expertise : 600 gestionnaires de patrimoine répartis sur le territoire national. L’un des grands objectifs du groupe est de veiller aux attentes des clients et de saisir les opportunités que l’évolution des règles financières peut offrir. Une attention qui permet le cas échéant d’élaborer des solutions intéressantes. « Le dispositif Scellier en immobilier est apparu le 1er janvier 2009, pendant la crise financière. Il s’agit d’une loi attractive qui peut apporter une diminution conséquente de la pression fiscale. Nous avons fait en sorte de pouvoir proposer dès début 2009 une offre de qualité sur ce plan », illustre Anne Lefebvre. Autre exemple dans le domaine immobilier : depuis 2011, la Caisse d’Épargne Île-de-France propose avec son partenaire Ciloger la première SCPI labellisée BBC (bâtiment basse consommation), dont l’objectif est de constituer un patrimoine de logements neufs sélectionnés au regard des normes environnementales édictées et bénéficiant du label BBC. Une opportunité pertinente en direction du développement durable.