Zoom sur le régime indien de sécurité sociale

74

Un régime public de retraite a donc été créé en 2004 afin de permettre la participation volontaire des travailleurs du secteur informel (90 % des emplois). Les assurances sociales sont principalement financées par les cotisations patronales et salariales.

Maladie-Maternité

Le droit aux soins de santé est ouvert à l’assuré et à ses dépendants (conjoint, enfants âgés de moins de 18 ans ou de 21 ans en cas d’études, enfants handicapés, filles non-mariées sans limites d’âge, mère veuve de l’assuré et parents à charge) dès le premier jour de travail. Les prestations sont accordées gratuitement pendant une durée de 13 semaines jusqu’à 9 mois suivant le dernier versement des cotisations. Cette période peut être prolongée de 12 mois en cas de maladie grave.

Pour prétendre aux indemnités journalières en cas de maladie, l’intéressé doit justifier d’une affiliation à l’assurance pendant une période minimale de 78 jours au cours d’une période de 6 mois. Pour prétendre aux indemnités journalières de maternité, l’intéressée doit justifier d’une affiliation à l’assurance pendant un minimum de 70 jours au cours de deux périodes de 6 mois consécutifs. Le montant de l’indemnité journalière correspond à 100 % du salaire moyen en fonction de la classe salariale à laquelle appartient la salariée. Les indemnités sont versées pendant 12 semaines au maximum, dont jusqu’à 6 semaines avant la date présumée de l’accouchement. Cette durée peut être prolongée de 4 semaines (pour raisons médicales).

Accidents du travail et maladies professionnelles

Il n’existe pas de période minimale d’affiliation pour pouvoir prétendre aux prestations. Les soins dispensés suite à un accident survenu dans le cadre de l’activité professionnelle varient selon les États. Les prestations en nature peuvent inclure : soins ambulatoires, consultations de spécialistes, hospitalisation, chirurgie, transport et fourniture gratuite de médicaments, prothèses, etc. Depuis le 1er juin 2010, les accidents ayant lieu entre le lieu de résidence et le lieu de travail sont également considérés comme des accidents du travail.

Chômage

Pour pouvoir prétendre aux prestations de chômage, l’assuré doit être involontairement au chômage suite à un licenciement économique ou à une incapacité permanente non liée au travail. De plus, il doit justifier d’au moins 3 ans de contributions. L’assuré qui remplit ces conditions bénéficie d’une assistance chômage égale à 50 % du salaire pendant une durée maximale de 1 an et des soins de santé visant l’assuré et sa famille pendant toute la période de versement des prestations chômage. Le chômeur bénéficie également d’une formation professionnelle prévue pour l’amélioration des compétences.