Zoom sur l’enseigne française Mr. Bricolage

48
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmtbfndrfodazx2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq
Photo : D.R.
Troisième acteur du marché du bricolage en France, Mr. Bricolage mise sur son réseau d’adhérents. Le groupe leur apporte les clefs de leur développement tout en leur laissant la liberté de gestion. Une recette gagnante.

Avec 218 adhérents et 384 magasins partout en France, Mr. Bricolage a réussi à constituer un maillage fort et à devenir un acteur de référence. Les raisons de son dynamisme consistent en une organisation spécifique. En effet, le groupe ne compte pas de franchisés dans l’Hexagone, mais s’appuie sur un groupement d’indépendants. Tous font partie de l’ANPF, l’Association nationale des promoteurs du faites-le-vous-même. Créée en 1965 sous l’impulsion de Bernard Ivernel, l’ANPF s’attache dès ses débuts à sélectionner les meilleurs produits de bricolage pour satisfaire ses clients.

 

En 1980, une enseigne commune, « Mr. Bricolage », est adoptée et une charte de l’adhérent est dressée. Depuis, chaque magasin suit la même politique et adopte les deux couleurs représentatives de la marque, le vert et le rouge. Plusieurs critères interviennent dans la sélection des futurs adhérents. « Avant tout, il faut avoir l’esprit commerçant, précise Bruno Cantoni, directeur du développement France chez Mr. Bricolage. Même si le postulant ne vient pas du métier du bricolage, il est primordial qu’il soit un bon manager. » L’apport financier doit s’élever au minimum entre 250 000 et 300 000 euros, une somme nécessaire à la bonne tenue des stocks. Chaque année, environ trois adhérents rejoignent Mr. Bricolage. Qualité humaine et capacité à développer un magasin sont des compétences privilégiées par le groupe, qui envisage d’atteindre dix nouveaux associés par an.

 

Un suivi sur du long terme
Au départ, une présentation de l’enseigne est faite à chaque postulant. Le groupe le teste sur le métier de chef d’entreprise afin de définir sa motivation. « Aujourd’hui, beaucoup de cadres sont attirés par l’envie d’être leur propre patron, décrypte Bruno Cantoni. Souvent, ils disposent de moyens financiers, mais ils s’attendent à une rentabilité rapide alors que notre métier demande un important investissement personnel sur le moyen et long terme. » Le nouveau venu va devoir créer et faire grandir son magasin : l’engagement est fort. Mr. Bricolage l’accompagne alors tout au long de son parcours professionnel. Concernant l’implantation, une étude de marché est réalisée. Le groupe peut proposer un emplacement qui correspond à ses critères de couverture territoriale.

 

Le postulant peut aussi amener des idées. « Nombreux sont en attente de sites ou de reprise de magasin, souligne le directeur du développement France. Ce sont des opportunités très recherchées aujourd’hui. » Le nouvel adhérent bénéficie ensuite d’une aide au niveau marchandising et publicitaire. Mr. Bricolage le soutient aussi dans la gestion de son magasin, dans son animation, sa logistique, sa communication produit. Cet accompagnement s’adapte en fonction du profil du responsable de magasin et selon ses besoins.

 

Écoute et proximité
« Chez Mr. Bricolage, l’adhérent a l’avantage d’être le patron chez lui, commente Bruno Cantoni. Bien sûr, il doit respecter l’axe du groupe, mais il dispose d’une liberté de gestion de son point de vente. À lui d’utiliser les moyens mis à sa disposition. » Cette démarche permet d’être indépendant tout en appartenant à un collectif. Chaque membre apporte une cotisation (différente selon le type de magasin) qui est mutualisée sous forme de pourcentage sur les chiffres d’affaires ou d’achat. L’objectif : effacer tout écart entre les adhérents. Mr. Bricolage favorise une approche de terrain. « Nous sommes conscients que ce sont les adhérents qui font le succès de Mr. Bricolage, confie le directeur du développement France. Il est donc important d’être à leur écoute. »

 

Parmi les projets phares, le premier s’adresse tout naturellement aux membres Mr. Bricolage et consiste à les aider à améliorer leur rentabilité. Le groupe travaille aussi sur l’évolution de son concept économique et sur son adaptation au marché actuel. Il compte ainsi renforcer sa proximité et ses services en installant, par exemple, des magasins au cœur des villes et en développant davantage son offre Internet. Présent dans douze pays avec 52 magasins sous forme de master franchise, Mr Bricolage souhaite aussi étendre sa présence internationale. De quoi répondre à toutes les envies des bricoleurs de France et d’ailleurs.